My Photo

September 2017

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Conférence Rentabilité e-Commerce : ma Partenaire Catherine Barba en Video ! | Main | Quelques Leçons des Débuts de Sam Walton et Edouard Leclerc ! Session Entrepreneurs ! »

February 02, 2010

Comments


je vous conseille un excellent ouvrage "Petites histoires extraordinaires
d'entrepreneurs" qui raconte 37 histoires d'entrepreneurs contemporains français inventifs et conquérants ! édité au PUF avec l'AFIC

Merci Vincent, c'est bon d'avoir quelques têtes françaises ;-)

Ça date un peu mais as-tu lu l'auto-bio de Jack Welch (me souviens plus du titre..désolé!)? Perso je trouve qu'elle vaut aussi le coup!

Oui, j'ai lu les 2 grands livres de Jack Welch ("mes conseils pour réussir" et "gagner") mais franchement je n'ai pas trouvé ça très inspirant.

On y trouve cependant d'excellentes idées de management...

Attention, Jack Welch était aussi considéré comme un broyeur d'hommes. C'était vraiment marche ou creve chez GE.

Pour faire suite au commentaire de Vincent, c'est vrai que vous ne citez que des américains...Outre votre fascination pour l'Amérique, y a-t-il une raison particulière ?


The Dudde, je ne crois pas du tout être réellement "fasciné" par l'Amérique à proprement parler. J'en connais bien par contre les bons côtés, comme les travers...

Ceci étant, il y a plusieurs raisons rationnelles qui expliquent ce que tu remarques :

- Vu la taille du marché intérieur US, un succès la-bas est mécaniquement plus important qu'un succès chez nous, et donc on le remarque plus facilement. Très souvent, la forte assise sur leur énorme marché domestique donne ensuite aux entreprises américaines des billes pour aller ailleurs.

- Il y a très largement plus de biographies d'entrepreneurs successful aux US qu'en France, ceci étant aussi lié à la taille de la population (mais pas seulement, c'est aussi une question de culture, l'entrepreneur est plus considéré la-bas qu'ici de façon générale), donc de quoi largement plus de matière pour alimenter mes lectures.

- Et à 90% je lis en anglais, livres, magazines, journaux et site web.

Merci pour cette liste de biographie !

Je vous conseil la bio de James Dyson 'Against the Odds: An Autobiography' ISBN: 1587990148 .
Bonne histoire pour avoir une idée du long chemin entre développer un bon produit, le produire et le vendre.

Ce que j'en ai retenu:
- pour améliorer sa course a pied, monter et descendre en courant des dunes de sables.
- licencier ses idées / produits à sa personne et non pas a la société.
- lorsque vous êtes poursuivis en justice, choisissez un avocat local, prés du tribunal.
- recruter les 'têtes' jeunes avant leur sortie d'école.

Bonjour Marc et bienvenu sur le blog, 1st commentaire je crois ?

James Dyson est aussi une excellente histoire !

pour un apercu de Kirk Kerkorian, en tt cas ds l'industrie des casinos (mais l'investisseur-entrepreneur a aussi detenu des compagnies aeriennes, les studios MGM (vendus et rachetes trois fois !), de l'immobilier et pris de gros tickets ds l'automobile):
http://www.amazon.com/Winner-Takes-All-Kerkorian-Loveman/dp/140130236X

Michel, dans le café, connaissez vous l'histoire de Ben Stiller de Green Montain ? Encore plus impressionnant à mes yeux que Starbucks

Nope, mais je vais chercher !!

Marc Benioff, le fondateur de SalesForce est un Entrepreneur particulierement inspirationnel a mes yeux, je recommande tres vivement son dernier livre, Behind the Cloud! Vraiment fascinant..

Salut Ilan !
Tu sais que je reviens le 20/2 ?

@JP, j'ai recherché, mais sauf erreur il s'agit de BOB et pas BEN Stiller (lui c'est l'acteur !).

En effet sinon, sacrée croissance et sacrée valorisation que celle de Green Mountain : 1Mds$ de CA pour 3Mds$ market cap avec un PE "healthy".

Merci pour m'avoir donné l'opportunité de creuser cette société et cet entrepreneur.

@Michel Je crois que Mathieu N. m'a dit que tu revenais bientot mais je n'avais pas la date. Comme d'hab, email moi tes dispos, et on se voit! J'ai comme l'impression que ta reflexion a bien evolue :)

@ The Dudde, la 'culture de la réussite' est plutôt mal vue de ce côté-ci de l' Atlantique ... alors que de l' autre c' est vraiment the land of dreams.
Ceci explique une propension Américaine à publier ce type de bio/autobio.
Un miliardaire Français qui s' y lancerait se prendrait une volée de bois vert médiatique...
Autre exemple frappant aux USA, un peu dans la même veine, c' est le financement des grandes universités (de l' Ivy league par ex.) par les anciens étudiants ayant fait fortune.
Chaque année, Harvard ramasse des millions de dollars d' anciens étudiants, en remerciement à l' alma mater...

On réussit, on explique comment et on en distribue les fruits (Unifs, charities etc...).
Ex: Gates vient de donner 10 milliards de dollars pour les vaccins, on en parle à peine en France!

On a vraiment ni les mêmes valeurs ni la même mentalité.


@Vincent, il y a en effet aussi je pense une certaine "inculture économique" en France de manière générale, et sur l'entrepreneurship en particulier

Tout à fait d' accord sur l' inculture économique. Habitant à Londres, ayant vécu à NYC et ayant épousé une Scandinave, je suis convaincu que cela est 'religieux'. Protestants vs Cathos, on a ni les mêmes valeurs (du travail, de l' argent, par exemple) ni (et ceci est très important!) le même sens du civisme.
Mais bon, on va refaire le monde hein!
:-)

Dans le genre atypique je vous conseille "Corps et âme" d'Anita Roddick, la fondatrice de The Body Shop

@ Michel et Vincent,

en fait ma question n'était pas pourquoi pas de français, mais plutôt pourquoi que des américains ? Michel y a bien répondu. C'est vrai qu'ils sont plus forts pour (se) vendre et le miracle américain s'exporte bien.
En ce qui concerne la fascination, j'avoue faire parti des gens que les Etats-Unis fascinent. J'ai travaillé et vécu là-bas quelques années. Avant de partir, j'étais juste curieux, je suis revenu fasciné. A ne pas confondre avec une admiration ou un émerveillement béat. A l'instar de Michel, j'ai eu le temps d'en voir les bons côtés et les mauvais.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories