My Photo

December 2014

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Entrepreneur : à la Poursuite de 100M€ de Valorisation ! | Main | Fresh Direct, Amazon Fresh, et la Menace Potentielle sur le Business Model des Hyper & Supermarchés ! »

April 01, 2014

TrackBack

TrackBack URL for this entry:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c5bbe53ef01a51193d732970c

Listed below are links to weblogs that reference Entrepreneuriat, Savoir Echouer et Rebondir : au Dela des Poncifs et des Modes !:

Comments

Salut Michel,

Très bon billet (comme d'hab) qui relativise les effets de mode business, qui par définition auront une pérennité réduite...
C'est vrai qu'aujourd'hui dans les milieux startups qui vont bien, on a tendance à passer d'un extrême à l'autre, à tel point qu'on encourage quasiment les jeunes entrepreneurs à se planter au moins une fois comme gage ultime de réussite lors de la 2ème/3ème tentative... C'est sûr, à l'heure où les logiques et discours MVP, lean, pivots prédominent, on pourrait croire qu'on ne peut réussir sans avoir échouer au moins une fois, et inversement qu'après avoir échoué un bon nombre de fois, on réussira forcément un jour ;-)

La réalité de l'entrepreneur n'est heureusement pas aussi binaire...

Un très bon entrepreneur (je ne sais plus si c'est toi d'ailleurs ;-)) me disait un jour...Plante toi, mais plante toi vite !
Je trouve que c'est une bonne synthèse des qualités que tu cites souvent que doit avoir un entrepreneur : action, passion, humilité, pugnacité...

Par contre pour revenir sur l'acceptation de l'échec dans notre culture business francofrançaise, faut croire que cette vaguelette culturelle n'a pas encore franchi les DRH des grandes entreprises... Il reste encore très difficile d'argumenter lors d'un entretien d'embauche dans une grosse boîte que l'expérience d'un échec entrepreneurial pourrait avoir une vraie valeur ajoutée pour les recruteurs... j'ai plusieurs potes startupers/failers qui n'ont jamais réussi à valoriser de telles expériences lors de leur retour au salariat... Là bas les choses changent trop lentement je pense....

Salutations à tous tes lecteurs entrepreneurs... Et autres ;-)

Renaud

Salut Renaud, on est en effet passé d'un extrême à l'autre !

C'est vrai que se planter peut être très instructif (si on en a pris toute la mesure et bien compris les raisons), mais il y a encore plus efficace, se faire accompagner par des entrepreneurs expérimentés qui évitent les grosses erreurs tueuses ! Faire des petites erreurs tout au long du chemin, ça c'est normal, et tant qu'on les corrige vite, pas de pbm.

J'ai pas mal d'exemples sinon de jeunes ayant entrepris, qui ont échoué, et qui ont très vite retrouvé du boulot dans de grandes boites. Par contre, c'est bien plus difficile à partir d'un certain âge. Le pbm me semble plus être lié au profil et à l'âge que vraiment à l'échec entrepreneurial.

Un senior de 45 ans sur le marché, après avoir été salarié ou entrepreneur, aura beaucoup beaucoup de mal à se recaser (d'où l'idée de LouerUnSenior, qui met en relations des seniors experts indépendants avec des entreprise de croissance).

De même, un entrepreneur de 35 ans qui a bien planté sa boite, qui est caractériel et strictement ingérable (j'en connais un dans l'équipement moto sur Internet, ex concurrent de MotoBlouz), aura aussi beaucoup de mal. La aussi, ce n'est pas lié à son échec, mais à sa personnalité.

Et donc, notre café, quand passes tu par L'Accélérateur ?!!

Bonjour,
bien longtemps que je n'étais pas passé par là...
J'ai revendu l'an dernier la société que j'avais créée dans l'e-commerce il y a 4 ans. Racheté par un gros acteur du secteur, j'estime aujourd'hui avoir eu de la "chance" car d'une part la société a été bien valorisée et d'autre part, l'e-commerce est devenu très très difficile. Bref.
Je me retrouve aujourd'hui avec de l'argent à investir, une grosse envie d'entreprendre mais...pas d'idée et pas de projet en vue. Je suis retourné en attendant dans un grand groupe et je constate que ma peur du risque et de l'échec augmente à mesure que le temps passe.
J'en viens à la conclusion que le "confort" des grandes entreprises endort l'entrepreneur.

Hi The Dude, alors il faut passer à L'Accélérateur !

Bravo pour la vente, et en effet il faut maintenant être très très pointu en eCommerce pour qu'un pure player puisse avoir une chance de réussir...

Cette célèbre citation de Winston Churchill s'applique peut être plus aux anglo saxons qu'aux français, question de culture: "Success consists of going from failure to failure without loss of enthusiasm"

Oui, mais aller d'échec en échec sans jamais comprendre pourquoi on se plante et se remettre en cause ne marche pas !!

On devient un serial loser sinon ;-(

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories