My Photo

August 2017

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« De l'Avenir de l'Apple Watch (et autres Montres Connectées) ! | Main | Cuvée "Fleur de Passion" 2006 Diebolt Vallois : Sublime, Rare, Iconique...et Accessible Comme Jamais (Pour Quelques Jours)! »

April 27, 2016

Comments

"A ce sujet, il faudra donc qu'on m'explique la logique et la pertinence de pourquoi on valorise 18x les résultats nets hors cash des sociétés bien matures à la croissance de quelques % par an comme Coca Cola, Procter & Gamble ou PepsiCo, alors qu'Apple - qui est donc peu ou prou dans la même configuration - n'est aujourd'hui valorisée que moins de 8x !"

J'adore!

Je vois plusieurs raisons à la sanction des analystes :
- Mauvaise habitude d'une croissance forte sur les dernières années.
- Manque d'innovation (justifié ou pas) de la part d'Apple, par rapport à l'iPod, l'iPhone et l'iPad qui ont révolutionnés leurs marchés respectifs.
- Secteur d'activité qui *nécessite* une forte croissance, faute de quoi l'entreprise est réputée reculer.

A ce propose, le domaine de la tech ne fonctionnait pas à la même vitesse que des géants comme Coca ou P&G qui sont sur un marché saturé, mais la tech arrive elle aussi à saturation il me semble.

Je rebondis sur la comparaison du P/E entre Coca/Pepsi/P&G et Apple.

Pour moi la différence c'est que Coca ne va jamais voir son CA s'effondrer de 15% d'une année sur l'autre. Alors que dans la technologie ça arrive. C'est arrivé à Kodak, c'est arrivé à Nokia etc.

Alors évidemment la boîte est exceptionnelle, mais le risque qu'elle s'écroule en quelques années n'est pas à exclure.

Si demain un compétiteur parvient à distancer Apple sur la technologie avec un prix équivalent, c'est la fin, même avec la base de clients fidèles.

Et Coca vendra toujours du Coca dans 100 ans.

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.
Apple repose sur un quasi mono-produit, qui a atteint la maturité sur un marché presque à maturité.
La concurrence, absente au démarrage, devient importante avec l'emergence des chinois en plus de Samsung. La différenciation produit est de plus en plus mince, rendant de plus en plus délicate la justification du premium de prix. En termes techno, l'iphone est aujourd'hui un suiveur, plus qu'un leader.
Le dernier iphone est à ce titre un symptome de normalisation qui me parait extremement inquiétant.

2 options pour le futur:
+ Soit Apple réussit a sortir une innovation majeure, voiture, télé, refonte réussie de la watch,.....et rebondit

+ Soit, plus probablement, le mix exceptionnel de génie de Steve Jobs et de chance avec la longue série de succès (ipod, ipad, iphone) s'interrompt, et on peut prédire à Apple un futur à la Sony: long plateau descendant grace à la protection d'une image en béton et d'une base de clients fidèles, suivi d'une descente aux enfers. L'écosysteme environnant est assez marginal, 15% des ventes, et totalement dépendant du support hardware, en déclin sur l'ensemble des familles.

Considérant la seconde hypothèse comme plus probable parce que dans l'univers hardware tech la roue tourne très vite, comme le soulignent d'autres commentaires.

Je n'acheterais pas de l'Apple aujourd'hui, ou à la rigueur comme valeur de rendement si le titre baisse vraiment, ce qui ne semble pas le cas à court terme avec un plateau à 97$.

Et à ce titre, la comparaison Apple/Google est cruelle, aussi bien en portefeuille produits qu'en potentiel de croissance, cf leurs PER respectifs, 11 et 30.
11, c'est encore beaucoup pour une valeur de rendement,.....

Merci Pascal de cette plaidoirie against Apple ;-)

2 points d'analyse que je ne partage pas :

- La différenciation produit est de plus en plus mince : aujourd'hui, on achète un ecosysteme avant tout, et on y reste car on y a ses habitudes et ses applications. Avec en plus le fait qu'il y a plus de switcher Android vers Apple que le contraire.

- Si un P/E de 11 était beaucoup pour une valeur de rendement, alors énormément de sociétés devraient voir leur cours de bourse baisser de 40% !

La technologie évolue très vite ce qui rend la tâche plus dure pour l'analyste. Il m'est bien plus évident d'estimer où en sera coca dans 5-10 ans, en revanche j'ai beaucoup plus de mal pour Apple, samsung and co. Buffett l'a très bien expliqué à plusieurs reprises.
En conclusion le dossier est intéressant à étudier mais il convient de bien définir son cercle de compétences.

Que pensez-vous de ce rêve ?

http://fr.canoe.ca/argent/chroniques/fabienmajor/archives/2016/05/20160503-121836.html

J'aurais mieux fait de me casser une jambe le jour où j'ai acheté des actions Apple :/

Ca, c'est du court termisme...

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories