My Photo

October 2021

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Aux Champs Elysées (encore !) | Main | Apple Expo 2005 ?! »

September 26, 2005

Comments

"Je n'ai pas très bien compris pourquoi M6 a mis un accent particulier sur les arcanes de notre structure de prix"

Tout simplement parce que votre communication est ambigüe.

Vous mettez en gros sur votre site "Tirage à partir de 4 cts".
Après, on se rend compte qu'il faut ajouter à ça des "frais de traitements" et des frais postaux.

C'est typiquement ce qui est insupportable pour le consommateur : on nous agite la photo à 4cts et on fini par la payer 10cts...
Prenons par exemple 100 photos 10x15 : 8€ + 2€ de frais de traitements = 10€
Soit 0,10cts la photo....
C'est peut être pas cher pour une photo, mais j'aurai préféré avoir depuis le début "Photos à 10cts TOUT COMPRIS".

Là où c'est pas clair non plus, c'est qu'on se rend compte qu'il est plus cher de commander 300 photos que de commander 3 fois 100 photos....

Et pour la qualité des photos, je sens ici une bonne de dose de méthode coué ou de marketing par omission, car M6 a bien dit que les photos étaient de même qualité visuellement, mais qu'au toucher le papier était plus fin....

ils se sont penches sur les prix
et ont neanmoins releve qu il y avait des frais de transfert sur la facture alors qu ils sont censes etre gratuit
cette question est restee sans reponse....
pour le reste, ca faisait un peu "je cherche la petite bete" et ca n etait pas necessaire, mais je suis sur que vous avez apprecie la preuve par l exemple, que vos photos sont d aussi bonnes qualite que celle de vos concurrents et ce pour un cout inferieur grace a pixdiscount

Olivier,

Franchement, je pose une question : est-ce que 10c rendu chez vous c'est un prix élevé ?

Si nous mettons "à partir de 4c", nous ne disons jamais et ne faisons jamais croire que c'est 4c flat. Nous tenons à être parfaitement transparent. De plus, lors de la validation de commande, avant de payer, vous avez un récapitulatif précis.

Il n'est pas possible de dire dés le départ le prix car justement cela dépend de la quantité commandée.

Au vu de la très forte récurrence des clients PixDiscount, je peux vous assurer qu'ils s'y retrouvent très largement et sont heureux de revenir.

Quant à la qualité du papier, je crois que M6 a parfaitement posé le pbm et il n'y a aucune méthode coué (surtout avec Capital, qui est de manière générale très critique): la qualité visuelle est la même mais le papier et plus fin. Ni plus, ni moins. Pour certains consommateur, le poids est important, pour d'autres, non, tel le "Charles" en question de l'émission. Quand les photos sont dans un album, leur poids n'est en effet pas le problème.

Sébastien,

Tout à fait, c'était une erreur sur le site qui est déja corrigée à l'heure actuelle !

En effet, Capital cherche la petite bête, c'est le jeu, nous le savions, mais nous l'avons accepté en toute transparence et franchise.

MDG : "Franchement, je pose une question : est-ce que 10c rendu chez vous c'est un prix élevé ?"

La réponse est déjà plus haut :
"Soit 0,10cts la photo....
C'est peut être pas cher pour une photo, mais j'aurai préféré avoir depuis le début "Photos à 10cts TOUT COMPRIS"."

MDG : "Si nous mettons "à partir de 4c", nous ne disons jamais et ne faisons jamais croire que c'est 4c flat. Nous tenons à être parfaitement transparent."

Je sais qu'il n'y a aucun mensonge à dire "à partir de 4c".
J'aurai préféré quelque chose comme "à partir de 4c, pour 950 tirages minimum, frais de port en sus".
Mais je comprends aussi que c'est beaucoup moins vendeur.

Le bon compromis, à mon avis, est de mettre en avant le prix tout compris, pour le "panier moyen".
Par exemple,
"10 ct la photo de 80 à 120 tirages, tout compris."

M'enfin, je ne me fais pas d'illusions, je comprends très bien que ce système, qui appâte le client avec un prix très bas "sous certaines conditions", permet de le faire venir sur le site.
Et si ça marche, il n'y a aucune raison de s'en priver....

Bon reportage... mais effectivemment ils cherchent la "petite bête" chez M6... ;-)

Olivier,

Avec la meilleure volonté du monde, cela n'est pas possible !!

Comment voulez-vous que je mette 10c de 80 à 120 tirages, puisque, en raison des coûts de traitement fixes, le prix final à la photo diffère pour chaque unité !

Je ne peux rien faire d'autre que d'être le plus clair et le plus transparent possible.

Joli coup de pub de toute façon, même si Capital c'est surtout du sensationnel économique, une version télévisuelle de Voici ou Gala.

j'aurais bien voulu voir ce reportage!

est ce que vous constatez déjà une hausse de trafic sur le site photoways?

Fabien,

Je dirais que Capital c'est très grand public et il faut donc des choses marquantes...

François Albert,

Il y a un tout petit frémissement. Dans la mesure où nous étions floutés, je n'en attendais pas grand chose !

Olivier,

Il ne faut pas non plus voir le mal ou le machiavélisme partout ! Avoir un prix d'appel fait partie de ces petits "trucs" du commerce, ni plus ni moins !!

Personne n'est vraiment dupe, et je maintiens que l'essentiel c'est in fine d'avoir un prix bas, ce qui est bien le cas (re, re et re, je sais que je me répète !).

La gruge serait de faire venir avec un prix très bas (ie 4c) et de finir plus cher que les autres. ce n'est absolument pas le cas chez nous, et c'est même tellement vrai que nous incitons nos consommateurs à comparer en direct et en temps réel nos prix avec ceux de nos confrères !

N'est ce la pas une belle preuve de confiance en nos prix bas et de transparence également ?

Michel,

T'es un vendeur dans l'âme. Après la banane, c'est au tour de la photo numérique...

Sinon, j'ai bien sûr aussi regardé Capital mais j'ai pas très bien compris cette histoire de packaging, comme si tout l'avantage concurrentiel de ton concurrent résidait dans cela (en plus de ses machines achetées d'occase aux US et de ses serveurs qui plantent). Ca paraît un peu léger. Qu'en penses tu ?

Je crois que le fond du problème est purement journalistique... et nous avons sur notre blog largement abordé ce sujet (http://www.groupereflect.net/blog/archives/2005/09/le_net_est_invi_1.html) :

Le Net est en général très peu abordé dans les journaux ou à la télévision et quand c'est le cas, il l'est principalement sous l'angle de la menace comme cela a été fait hier dans Capital. Le net, ce sont les revendications d'Al Qaeda, les réseaux pédophiles, le piratage, la fraude et les virus, les cas de lycéens potaches, de sites diffamants, révisionnistes ou fascisants, les commerçants douteux ou magouilleurs... Il est en tout cas certain que vos clients qui goûtent aux joies du net et des services des nouveaux cybermarchands et plus encore les jeunes générations n'y trouvent pas leur compte et ne peuvent que bouder ou ignorer des médias qui restent dans leur posture prophétique, ignorant l'interactivité et le goût des échanges que le réseau nous a apporté, bref qui les snobent. Ne parlons même pas des divergences d'approches sur le contenu..

Au-delà de la question du prix, il aurait été effectivement bien plus intéressant d'insister sur les nouveaux usages induits par le tirage numérique on-line...

On pourrait dire que les médias traditionnels n'ont pas encore pris la mesure de la massification des usages, ce qui expliquerait une posture vaguement pédagogique, privilégiant la prévention des risques et un discours pour béotiens.

Le problème, c'est que cela fait déjà plus de deux ans que l'usage de masse est constaté et encore confirmé, et qu'un gros tiers de la population a dépassé le stade des balbutiements et attend un traitement plus régulier et plus relevé, en phase avec des pratiques installées et avancées.

En fait, ce décalage est déjà inscrit dans la différence d'approche entre le support traditionnel et le site web du média. Point d'article de fonds régulier sur le premier, ils se trouvent sur le second. Pour lire des choses intéressantes sur Internet, il faut donc en être usager. C'est finalement à l'image même de la fracture numérique. Ceux qui ont des usages n'en trouvent pas l'écho dans les vecteurs traditionnels, ils y reçoivent un point de vue avec lequel ils sont en contradiction, et c'est sur le web qu'ils trouvent un propos en adéquation avec eux-mêmes. Ceux qui ne pratiquent pas le réseau n'en entendent pas parler ou alors en des termes assez négatifs, avec ce discours pour béotien qui sous-entend que l'internaute est encore marginal alors que ce n'est plus le cas.

Dommage mais rien de grave pour Photoways.

Michel,
cela entraine de la curiosité sur ce que l'on peut faire grace au net.(regarde le forum de Capital).
Quand quelque chose fonctionne bien, personne ne le mettra tout de suite en valeur.
De toute façon c'est le consommateur qui choisit.

Fabien, en effet, c'est un peu léger comme avantage concurrentiel ! Et si c'était un vrai avantage, PF Grimaldi ne l'aurait pas montré tel quel...

Le procédé utilisé par le confrère cité n'apporte pas selon nous une robustesse suffisante, même si en effet la solution est efficace en terme de productivité pure.


Pierre,

Je viens d'aller voir le forum M6 Capital que je ne connaissais pas.

J'avoue que je suis très dubitatif:

1) Un internaute, fraîchement inscrit sur le forum (=inconnu avant), qui pose une petite question candide sur les sites de tirage en ligne et demande des conseils, avec des fautes d'othographe trop grosses pour être vraiment crédibles.

2) Un gentil internaute, également inscrit du jour, qui répond 2 heures après : "Personnellement j'ai testé XXX et je suis très satisfait en terme de délai, prix et qualité, etc..."

Ben voyons !!!!

"un salarié absent, un problème technique (climatisation, informatique), "

Et tous les efets de bord

la machine à café en panne -> Les informaticiens "en panne" ;=)

J'ai vu l'émission qui m'a d'autant plus intéressé que je suis client Photoways et ne connaissait pas Pixdiscount.

Je trouve que M6 a eu un parti pris un peu incompréhensible : alors que photo.com n'était pas flouté, Pixdiscount l'était, et photoways non, pourquoi ce traitement différencié entre les sites ?

Ce que j'ai retenu, c'est que photo.com avait des machines d'occasion et des économies de bout de chandelle, alors que pixdiscount avait une tarification pas très claire et plus cher que ce qu'ils disent. Mais en même temps la facture qu'ils montraient étaient explicite ?

En me rendant sur pixdiscount, je ne vois pas très bien où est la non clarté, ce d'autant plus qu'ils font même une pub comparative.

Ce que j'ai aussi retenu, et c'est le plus important, c'est que les photos sont de qualité, mais le papier est plus léger.

J'ai globalement trouvé l'angle de M6 assez basiquement critique sans raison véritable et finalement pas très cohérent. Mais, comme le disait un internaute plus haut, c'est du journalisme.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories