My Photo

September 2021

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Focus sur le Pure Player Netflix ! | Main | Apple, Toujours plus Haut ! »

November 27, 2005

Comments

Michel, tu sais bien qu'il y a aussi un effet de mode, plus ou moins justifié.
Pour Apple, la croissance semble être bien là, puisque le nombre d'iPod vendus double (ou plus) chaque trimestre par rapport à l'année précédente. Je suis bien d'accord que ca ne peut pas durer indéfiniment, mais on peut espèrer que ca dure encore 12-18 mois. Pour l'instant, Apple réussi à garder ses énormes part de marchés et ca donne confiance.
Quant à Google, ca me laisse très sceptique car leur business model est uniquement basé sur la pub et ca me parait un peu fragile.
Pour moi, Google c'est comme les logiciels Open Source, c'est très sympa, mais je me demande encore comment ils peuvent générer de l'argent.

Je pense que pour Google il faut regarder la taille du marché publicitaire total actuel, le pari des investisseurs peut être que les annonceurs vont aller vers google ad au détriment de tout le reste et la capitalisation google refleterait alors une partie significative du marché publicitaire total et ne serait pas vraiment basée sur les variations trimestrielles.

Mais tout cela a quand meme pas mal de chance de se terminer par l'éclatement d'une bulle.

Laurent

Pour Google, je pense que en effet l'étude du marché de la pub est une approche intéressante.

Google tire ses revenus des commerçants et plus précisément des e-commerçants.

On peut déja mener une analyse sur 3 variables :

1) la taille et la croissance du e-commerce

2) la part du CA E-commerce qui sera investis en pub via des liens sponsorisés (variable intermédiaire, la part du canal de pub "lien sponsorisé" sur toute la pub faite par les e-commerçants).

3) La part de marché de Google de ce gâteau.

Egalement, vu le niveau des anticipations et les multiples utilisés, il est certain que le jour où il y aura une correction, et elle arrivera certainement un jour, elle sera violente ! Comme ce fameux jour de début octobre 2000 où Apple avait perdu 50%, oui 50%, sur une seule journée...

Voilà un bon gros troll velu ;)
"Pour moi, Google c'est comme les logiciels Open Source, c'est très sympa, mais je me demande encore comment ils peuvent générer de l'argent."

Pour répondre, on pourrait demander à RedHat, MySQL ou quelques SSLL en France....

J'ai pas fait de grandes études en marketing, mais je crois que c'est une stratégie du type "je te donne le produit pour que tu m'achètes le service".
Un peu comme les cacahuètes dans les bars....

Sinon, au sujet des valorisations, j'ai du mal à croire que ces 2 boites continuent leur progression à ce rythme. Ce qui implique que je crois qu'elles sont sur-évaluées, et qu'il va y avoir une bonne correction.... jusqu'à la prochaine bulle (celle du web 3.0).

En effet Michel, le e-shopping est clairement le driver de croissance de Google.

Et c'est la où il faut approfondir l'analyse.

Fondamentalement les e-commerçants dépensent beaucoup en liens sponsorisés car ils sont dans des marchés en forte croissance où il faut acquérir des clients. Prends l'exemple de PixDiscount ou de ceux de tes confrères. Vous vous battez intensément pour recruter vos clients.

Je suppose quand dans 2 ou 3 ans, les croissances de vos marchés se seront calmées et vous n'investirez pas la même chose en recrutement clients mais les investissements se porteront plus, et de plus en plus sur la fidélisation et le yield. Ce n'est, je pense, pas Google qui va t'aider à faire ça.

Aussi, supposer une croissance de Google de 100% pendant 5 ans me paraît déconnecté de la réalité économique.


Et dire que je trouvais l'intro de GOOG à $80 trop élevée, et à $200, trop élevée, à $300 déconnante, et la semaien dernière à près de $400 totalement déconnante.

Que dirais ton sage de Omaha sur GOOG et AAPL ?

Fabien,

Oui, tu as raison fondamentalement et je l'observe avec nos 2 marques. Plus une marque et plus un marché est "mature", moins je crois il y aura des dépenses de recrutement via des mots clés Google (ou autre) !

Rodrigo,

Ben je crois que tu sais ce qu'il en dirait le wise guy d'Omaha !!

Et tu m'as rendu jaloux avec ton bel iPod G5 noir !!

Pour Apple, la limite principale que je vois c'est la capacité à innover dans le produit et surtout dans le design. C'est de plus en plus dur à mesure que le produit se perfectionne...

Pour Google, j'avais fait une rapide analyse à partir de ma connaissance du business model en août ici: http://micheldeguilhermier.typepad.com/mdegblog/2005/08/jusquo_ira_goog.html#comments

et ça reste vrai. La publicité sur internet et en particulier via google c'est extraordinairement mieux pour tout le monde que toute autre forme de publicité puisque l'on peut définir ipso facto si elle est rentable. C'est pour cela que la limite est à mon avis fonction du nombre de nouveaux utilisateurs d'internet et de la consommation en temps d'internet.
Plus il y a de pages vues avec des pubs adwords plus il y a de business et c'est pourquoi l'interêt de google est de développer les usages et si possible de se les approprier (on enlève ainsi la petite commission des Adsense).
Par ailleurs, il s'agit d'un business de "paresseux" et donc chaque dollar de revenu supplémentaire tendra toujours plus à un dollar de bénéfice...

Tiens, il y a peu, j'ai vu une analyse portant Google au... trillion de dollar de capitalisation. Enfin, l'analyste ne se mouillait pas bcp puisqu'il prévoyait cela d'ici 20 ans.

Ceci dit, même si j'ai toujours porté aux nues Google sur ce blog, je commence à trouver la progression du cours de bourse vertigineuse... mais le jeune sage qui est en moi me rappelle qu'il ne faut pas se fier aux valeurs absolues et regarder les %. Toujours ceci dit, désormais, il faudra avoir le coeur bien accroché avant chaque publication de résultat.

Michel,

2 choses :

- Un analyste à raisé aujourd'hui la target d'Apple à 79$. Résultat, l'action monte. C'est du n'importe quoi, du moutonnier suiveur.

- Google : je reviens un peu sur ce que j'ai mis hier. Si le driver est principalement le e-commerce, on ne peut exclure que certains commerces de proximité puisse faire ded la pub à partir d'un Google Earth ou autre, comme à travers les pages jaunes.

Fabien, concernant la pub de commerces de proximité, why not, cà étend le marché adressable en effet.

Mais reste à voir si pour ces commerces une pub dans Google sera plus efficace que d'autres formes de pub locales ?

Sur les limites du modèle iTunes, fraîchement arrivé :

http://www.igeneration.fr/fr/edito/2381/

En tous cas, Apple n'arrête pas de monter. 72$ aujourd'hui, record historique (encore).

ce que je constate, c'est que Wall Street adore Apple ces temps-ci, sans doute un peu trop.

je pense que Google et Apple jouisse du meme avantage et que cet avantage a un effet direct sur le CA, leur taux de croissance et donc leur valo : l absence totale A CE JOUR de relle competition.

Oui il existe bien Yahoo search, MSN et autres, mais personnes n a egale encore la taille critique...ce ne serait durer bien longtemps au regard de ce que Microsoft entreprend avec sa strategie Live.

Idem pour Apple, il existe bien des centaines de lecteurs mp3 et toutes les marques s y essayent: mais personne n a reussi, encore, a egaler l ipod en design en ergonomie et en hype. Cela durera t il? je ne parierai pas dessus: nos amis asiatiques sont loin d avoir devoiles toutes leur carte et le marche est loin d etre conquis.

Bref ca ne fait que commencer, donc attention les valos!

Ouriel, je dirais plutôt que la concurrence est nombreuse et intense (surtout pour Apple), mais que ces 2 sociétés ont su prendre une large distance avec elle !

Maintenant, il faut sa rappeler que la valeur fondamentale d'une société dépend de l'existence et la pérennité overtime de ses avantages concurrentiels...

Oui Fabien, j'ai vu Apple à 72€.

Franchement, je trouve que c'est dingue et j'ai du mal à justifier un tel niveau. Ca monte trop et trop vite...

Et la quote du jour :

"I will tell you how to become rich. Close the doors. Be fearful when others are greedy. Be greedy when others are fearful"

Inutile de citer la source !!

... pas de réponse réelle quand à la question posée "Apple, Google, jusqu'où?" mais une invitation à lire Internet a 10 ans (les Echos) et particulièrement le paragraphe du "Philantrope" (Google)

ce matin google a un per de plus de 70!
reviens edouard T.

et super votre livre! particulièrement le chapitre "le puritain"....

très belle description de la montée du dégoût! j'ai été cueilli!

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories