My Photo

March 2024

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Le Succès d'Orianne Garcia dans l'E-Commerce ! | Main | E-tail Mashups © ! »

August 02, 2006

Comments

En 1998, la société Egghead, qui avait un réseau de 80 magasins d'informatique sur la côte Ouest, a tout fermé pour se focaliser sur Internet et être une dotcom. A l'époque, simplement greffer un .com à son nom faisait booster les cours de bourse...

Evidemment, ça n'a pas marché, il n'y avait pas de marché à l'époque...

Fabien > à l'époque cela ne marchait pas car il n'y avait ni le "haut débit", ni le nb d'utilisateurs suffisants, ni la maturité internet permettant aux internautes d'acheter en ligne. C'est maintenant le cas, dc c'est le moment de se lancer (enfin, pour les autres hein, parce que moi la logistique cela m'intéresse pas)

Michel > y'a un peu de boulot en terme d'amélioration de l'experience utilisateur sur ce site. J'ai très rapidement testé : le prix n'apparait pas en gros, on ne peut pas inscrire la qté en utilisant Firefox. Bref j'ai découvert le site mais je ne reviendrais pas car expérience négative. D'ailleurs un des WP Forrester arrive à la même conclusion :

L'expérience d'achat in real life est bien plus positive que l'expérience d'achat sur des sites eCommerce.

Normal car vendre est un métier, vendre sur Internet c'est deux métiers. Et la moindre erreur ne pardonne pas : produits difficiles à trouver, rayons mal rangés, moteur de recherche affichant des résultas pas assez pertinents, fiche produits imprécises (délais de livraison, frais de ports), process de commande pas assez expliqué, panier pas assez visible...autant de barrières à l'achat qui rebutent le visiteur. Faites des tests utilisateurs vous découvrirez l'indulgence très limitée des internautes...


Voilà pkoi il faut ***attention pub*** utiliser user experience eCommerce une recette spécialement conçue by Altics, for eCommerce site. Augmentation du tx de transfo (presque) garantie !

Promis, j'arrête la pub ;) hihi

/O

La fringue. Hum. C'est un sentiment personnel, en tant que consommateur, j'ai et j'aurais je pense beaucoup de mal à acheter tous mes habits sur le net : ne pas pouvoir essayer l'habit, le toucher, sont pour moi des contraintes et je ne me passerais jamais des boutiques traditionnelles.

Idem que Mousso, j'achète parfois des fringues par internet mais les surprises sont nombreuses et les retours aussi. Encore pire pour les chaussures. L'essayage ne se virtualise pas bien sur internet !

Je comprends, mais les 500M$ de Zappos aux US montrent que tous n'ont pas les mêmes réticences que vous ! Surtout si on a 12 mois pour renvoyer la marchandise.

Zappos a un taux de retour de 20 ou 25% (je ne me rappelle plus exactement), mais c'est intégré dans ses economics, il est rentable.

"Surtout si on a 12 mois pour renvoyer la marchandise." C´est très courant (ancré dans les droits des consommateurs) aux Etats-Unis. Et problématique pour des activités dans la chaussure par exemple: les Américains n´hésitent pas à utiliser une paire pendant 3 semaines avant de décréter qu´elle ne lui convient pas. C´est invendable par la suite!

Le problème s´applique à tous les biens périssables/consommables. J´ai par exemple participé aux audits de comptes de plusieurs boîtes de cosmétiques, et les provisions et charges les plus significatives venaient systématiquement des chargebacks consommateurs.

Les boîtes de cosmétiques tentent sans succès et depuis des années de négocier avec les distributeurs que ces derniers les prennent à leur compte en échange de la reprise des invendus (la plupart des distributeurs urbains ont la responsabilité d´écouler leurs stocks). Ca marche bien dans des businesses où il y a des collections, des saisons (textile, prêt-à-porter, etc.), mais pas dans les produits cosmétiques et autres pharmaceutiques. Pour la chaussure, je ne sais pas (fréquence de sortie de nouveaux modèles?)...

Dans tous les cas, PhotoWays n´aurait a priori pas trop à craindre de telles habitudes consommateurs en cas de déploiement sur le marché US.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories