My Photo

December 2021

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« De la Bravitude (Again) ! | Main | iPhone, Love the Product, Confident about the Market ! »

January 13, 2007

Comments

tu devrais déménager plus souvent, ça te met en forme...
quand tu réeménagera, tu nous dévoilera ton killer product 2007*
merci michael heu michel ;-)

Prochain déménagement, pour les US ?!

Avec grand plaisir car je pense sincèrement avoir le killer product sauf que j'ai besoin de toi pour mettre en musique (équipe) et en finance (petit poil de R&D mais rien d'impossible...). Tu veux en parler?

Effectivement, très bel article! A mon sens, il est clair que la taille, ou même la part de marché, aboslue ou relative n'est plus du tout une barrière considérable à l'entrée : une différentiation, tant par la qualité du produit que de la relation client, une stratégie de visibilité, une ergonomie adaptée aux visiteurs permettent à des acteurs minoritaires de renverser leur position en très peu de temps (quelques années tout au plus), ou tout du moins de maintenir de vraies marges!


Innovation pdt pour un e-spécialiste/distributeur? Développer une mdd dans sa catégorie de pdts?

Michel,

Je constate que tu reprends bon nombre d'idées, de concepts et de théories développés en 2001 (ou 2002 ?) dans le package Burlington sur les produits de consommation...

On avait vu juste à l'époque, mais le marché n'était pas encore là, l'internet marchand débutait.

Tu parlais de "long tail" il y a quelque temps, mais tu décris ici plutôt le besoin pour une "specific tail" non ?

@Boya, on en parle quand tu veux !

Jean Louis,

J'ai parfois du mal à vous suivre !!

Salut Fabien,

Oui, notre travail théorique de 2002 était juste !!

Le web a un effet sur la long tail, à savoir le fait qu'on vendra moins de bien plus de produits.

Ce que j'explique, c'est qu'il va aussi donner une forte prime à une approche par la différenciation, ce qui revient aussi in fine à avoir une tail encore plus grande car avec de multiples produits spécifiques.

Mais pas seulement, Apple vend par exemple de façon mass market (peu de SKUs) des produits à la différenciation forte.

Moi aussi j'ai dû mal à me suivre. Non, je voulais dire que dans votre logique de différenciation même pour un specialist il semble que cela découle sur du développement de mdd.

La, je comprends plus rien !

Ma dernière tentative, après je suis éliminé...

Pour un e-commerçant (spécialiste ou généraliste), le développement de mdd peut-être un levier de différenciation forte...comme dans le monde "physique".

La, c'est en effet plus clair, je comprends !

Quand on parle de MDD, on évoque des produits à bon rapport qualité/prix, moins cher que les marques nationales, et de meilleure qualité que les 1er prix.

Je pense que pour se dégager de la masse, il s'agira surtout de faire des produits vraiment "top" et non pas simplement des produits MDD à bon rapport qualité-prix.

Ouf, pour moi.

Pour faire de la mdd, il y a des conditions de tailles à remplir pour forcer la main au producteur, pour avoir du "prix"...Donc cela nécessite du temps (croissance) pour l'e-commerce comme pour le commerce.

Il y a des catégories de produits où il est possible de développer plus facilement une marque ; maintenant y apporter de la valeur ajoutée c'est autre chose.

Aussi, pour un e-commerçant en take-off, pour devélopper des pdts, il lui faudra plus de cash et avec les conditions qu'il va obtenir cela va augmenter son BFR voire destroy son ebitda s'il commet des erreurs (il est plus facile et moins risquer de vendre un pdt qui existe déjà en général).

Certainement, par exemple, nous pouvons concevoir qu'il y ait des spécailistes de distribution informatique qui développeraient des mdd/marques à VA ; un rueducommerce qui aurait lancé logitech.

C'est une excellente note mais cependant je ne suis pas convaincu que les distributeurs devront forcément innover sur les produits

"plus un produit sera innovant et différent, de quelque façon que ce soit (...), plus le produit aura une forte prime à la visibilité sur le web et bénéficiera mécaniquement d'un marketing moins coûteux".
C'est vrai mais ce sera également vrai pour les services associés et des distributeurs traditionnels peuvent conserver un avantage concurrentiel pérenne sur ce point là (cf Darty et son SAV...)

Certains services pourront être rapidement copiés mais d'autres ne se déploient pas en 1 jour même sur le web

Bonsoir Michel, ce post est vraiment très intéressant.

Pour certains produits, en particulier les produits frais, la grande distribution ne garde-t-elle pas un avantage très fort, due à son réseau de distribution déjà en place ?

Sinon, pour les autres produits, je pense qu'un axe de différentiation pourra passer par un site marchand parfaitement adapté au produit, à l'offre. Dans le e-commerce, le site marchand n'est il pas le dernier chainon de la vente ? Se sera probablement dans les années à venir un vecteur de différentiation très important...

François

L'idéal serait que vous preniez tout le temps qu'il vous faut avant de lancer votre futur projet. Comme ça, en attendant, je profite de vos killer posts !

pour marketing

pour marketing

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories