My Photo

December 2021

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Private Equity & Automobile ! | Main | L'espoir...Puis de Nouveau l'Attente ! »

May 17, 2007

Comments

> est-ce que l'e-commerce affaiblit l'image
> d'une marque de luxe ?

Pourquoi se limiter à une marque de luxe. Dans le monde réel la barrière à l'entrée pour les marques (de luxe) est l'argent : la capacité a occuper les espaces de pub, les endroit les plus branchés, a payer les stars, les cratifs, cela a un cout.

Les marques de luxes arrivent à financer cette bataille grace a des marges importantes qui leur permettent de continuer a défendre leurs positions.

Le problème est que sur Internet la barrière est plus volatile. Je croie beaucoup a l'apparition de nouvelles marques sur Internet, beaucoup plus agiles, qui sont a même de prendre des position rapidement, comme ce fut la cas avec lafraise ou d'autres.

Pour revenir a ta question je pense que les marques installées ont beaucoup à craindre de leur passage sur Internet. Elles vont devoir changer beaucoup de chose si elles veulent survivre.

Pour conclure, je prendrais un exemple dans le marketing politique ou l'on peut faire quelques analogies.

Sarkozy est une sorte de marque "leader". Nicolas Sarkozy a fait le choix de s'imposer dans cette campagne en captant les électeurs dans les médias traditionnels (presse, TF1) ou il avait l'aventage alors qu'il semblait en difficulté sur Internet.

Dur dilemme pour une marque qui veut survivre : il faut aller sur Internet mais souvent au prix d'une grosse remise en question. On comprend alors beaucoup que beaucoup hésitent ... et retardent l'échéance. Sur les années avenir je parierai plutot sur la "marque" Bayrou.

Je ne suis pas certain que Bayrou, Sarkozy ou Royal soient des marques de luxe !

Plus sérieusement, le débat sur Internet et Marques de luxe me paraît très intéressant. je ne veux pas trop le lancer avant d'avoir le sondage. A cette heure, c'est très partagé...

Perso je vais encore faire une réponse de "pragmatique" mais qui me correspond ;=)

Quant j'achète un objet de prix je me mode de l'image de la marque ce qui m'importe c'est la qualité du produit et c'est tout.

Par exemple, j'ai acheté une montre d'un certain prix (un demi SMIC) non pour l'image de la marque, mais par ce qu'elle me plaisait et qu'elle correspondait aux critères de qualité que j'attendais (garantie 5 ans, momtre numéroté, étanche...)

Mais je pense que je suis une exception ;)

Faudra qu'on en discute un jour autour d'un verre Michel :=)

Une marque doit constamment se renouveller à travers le temps et s'adapter aux tendances consommateurs, mouvantes.

Internet est une nouvelle donnée, ni plus, ni moins que d'autres paramètres.

"Je croie beaucoup a l'apparition de nouvelles marques sur Internet, beaucoup plus agiles, qui sont a même de prendre des position rapidement,"

C'est tout ce qu'on te souhaite ~Laurent ;=)

Merci "laurent" ;-)

Ca va comme vous voulez les Laurent ?

Laurent D., fais moi signe quand tu es sur Paris !

Oui ca va merci Michel ;=)


OK dès que je passe à Paris je te fais signe
Mais en ce moment beaucoups de boulot car j'ai été recruté par une jeune startup Rouennaise

Non je ne pense pas, il faut être un peu malin : avoir un site web est indispensable pour une maison de luxe, qui plus dans des maisons tres tradionnel ce qui est svt le cas dans le luxe, un vent de fraicheur et d ouverture est la. Vendre via le web je suis archi pour, c est aussi de la modernite et de l ouverture. Il s agit de ne pas tout proposer via le site : les nouveautes par exemple peuvent etre reserve a la distribution tradionnel et attendre quelques mois.
Une marque peut aussi choisir que certains produits ne seront pas a vendre sur le net, un produit fêtiche par exemple.
Il faut faire preuve de creativite et utiliser ce canal comme un moyen complementaire avec la distribution tradionnel, l'un aidant l autre.

tout dépend de quel e commerce on parle.
Si une distribution exclusive de la marque à travers son site web n'est pas forcément pénalisant, j'émets quelques doutes sur la vente de produits de luxe sur des sites tiers qui pourraient altérer l'"user experience".

PS: deux liens Apple intéressants
http://feeds.feedburner.com/~r/francaistechcrunch/~3/117397111/
http://www.looprumors.com/article.php?apple-store-opens-in-germany,3381313245


Bon Olivier, on sait maintenant que tu as voté "ça dépend" !

Pour info : Chanel a sorti un PodCast vidéo

On peut s'y abonner via l'iTune Store

Le net peut aussi servir l'image d'une marque via d'autre biais que la vente

A noter quant dans ces podcast on voit souvent l'iPod : symbole d'une certaine branchitude (ps : pas tapper j'ai un iPod et bientôt 2 ;=)

Comme dans le monde physique, tout dépend de la "classe" du magasin, du packaging, du service apporté. Un site ecommerce avec un design très classe, un service client réellement "sur mesure", une logistique et un emballage de très haut niveau pourrait vendre (et être efficace !) des objets de luxe sans être dévalorisant pour eux !

A quand un site de vente de macarons avec livraison par coursier en livrée ;-)

Internet est un canal de distribution de plus et demande la même attention et le même soin que les autres...

La prolifération des sites discount ("Vente Privée" et consorts) me semble préjudiciable à terme (banalisation et dévalorisation) mais pas plus en fin de compte que celle des magasins d'usine et la part croissante des soldes.

Le problème est en fait assez complexe, avec de multiples paramètres, et j'ai donc voté "ça dépend".

Comme tu ne veux pas lancer le débat maintenant, j'attends de voir ta logique avant de dire de quoi ça dépend justement.

A ce que je vois du sondage, et sans vouloir influencer, c'est en effet très partagé puisque bien moins de la moitié des sondés (seulement), indiquent qu'Internet ne vient pas affaiblir la marque de luxe.

On pourrait en déduire qu'une majorité pense que ça affaiblit ou peut affaiblir, ce qui est beaucoup non ?

J'attends en effet, et je crois que ce n'est pas blanc ou noir.

Je ne comprends pas bien l'objet de cette question. Une marque, de luxe ou non a toute son existence sur n'importe quel canal. Si ensuite son territoire est fort et respecté en "e-commerce", je ne vois pas d'inconvénient. En revanche, si le e-commerce est un levier de remise, de promotion ou de discount, je pense que ladite marque peut-être entachée. Le e-commerce doit juste permettre à l'amateur de pouvoir s'en rapprocher sans forcément prendre le TGV ou l'avion...

Serge, non, justement, pas sur n'importe quel canal. Et la meilleure preuve est que les marques de luxe, pour leur distribution physique, demandent un environnement sélectif bien particulier.

La question est justement est-ce que le territoire peut être intégalement respecté avec une simple interface web, ce vs un magasin qui a son décor et son environnement spécifique et son personnel obséquieux qui peut conseiller.

Ce sans même parler de remise (ce qui n'est absolument pas la question sur une marque de luxe).

Je pense alors aux expériences de BMW avec Joshua Davis, designer Flash, à la limite de la démarche artistique, voire toujours avec ce tte marque mais côté U.S., le collectif Fourm et Erik Natzke dans l'intervention typographique... La 3d, le son, le design, bien exploités peuvent accentuer le territoire alors d'une marque de luxe. Nous ne sommes pas dans la transposition mais dans l'adaptation du langage...Qu'en penses-tu ?

Hors sujet car ce que tu cites n'est pas un site marchand.

Le question est la ptentielle dévalorisation du produit par l'acte d'achat lui-même sur Internet, bien différent de l'expérience d'achat dans un magasin où l'on retrouve une atmosphère et du personnel spécifique...

Mauvaise note, je rentre dans mon asinerie avec un bonnet d'âne gourmet sur ma tête et aspire aux diffuseurs d'odeur sur chaque ordinateur...

Tout cela est un faux débat, internet a été dès le départ assimilé dans l'esprit de beaucoup à des avantages prix. Comment comprendre l'ecommerce sans avantage ? Le premier est le prix ... On néglige alors tous les autres et on aboutit à un raccourci facile à démonter ...
Il suffit de comprendre l'univers de son marché, l'identité des marques et les attentes des consommateurs pour dépasser tout cela. voir www.madeindesign.com
Internet est avant tout un formidable outil de distribution et de promotion ... et cela peut être fait sans souci dans le respect des marques et des consommateurs.

Après une pub pour les escaliers ("gouchet"), je vois aussi une pub pour le mobilier design ("herve"), et je crois même que c'est la 2ième dessus.

Michel, ton blog dérive.

Pascal,

N'exagérons rien quand même ! C'est vrai que là en l'espace de 30 minutes il y a eu un commentaire pour une boite d'escaliers et une autre pour un site marchand de design, mais c'est pas tous les jours.

Et heureusement ! Sinon, oui, il faudrait faire un peu d'ordre car ce blog doit rester indépendant. Seuls les sites dans lesquels j'ai investis peuvent être mis en avant ;-)

Enfin, je laisse le lecteur juge de ces "publicités" indirectes qui prennent la forme de commentaires orientés !

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories