My Photo

November 2022

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« E-commerce : de l'Optimisation du Taux de Conversion !? | Main | Sous Location Inspirational Stores au Champs de Mars ! »

March 13, 2008

Comments

prévisions ne rime pas avec réalité à venir
certes dans le cas de nestle la pente est moins glissante que pour beaucoup, une belle valeur de défense sans doute
mais une crise financière majeure doublée d'inflation peut avoir de gros effets de bord (consommation aussi)
quant à l'innovation en agro industrie je rigole un peu, peut être parce que c'est mon métier.
en fait d'innovation il y a surtout un positionnement produit et du marketing avec une plus grande inceritude qu'un nouveau produit marche que dans bien des secteurs.... et trop souvent la dégradation organoleptique d'un produit futur best seller est trop drastique passés les premiers mois, les marques ayant trop tendance à sous estimer l'effet d'une dégradation produit sur les ventes.... et de nombreux produits tombent litérallement aux oubliettes...
mais je fais dans le débat, pardon

Laurent, j'ai aussi fait 10 ans d'ago-alimentaire, et je vous le confirme, l'innovation n'est pas que du pipo marketing !

moué
disons que la qualité produit et sa constance est un peu trop souvent oubliée sur l'autel de l'innovation des fois
parole d'Ensaien, mais qui a sans doute un palais un peu trop fin, donc pas très objectif on va dire :D

pour conclure sur mon opinion : j'ai eu l'impression que la vraie innovation (passé l'emballage) est très souvent et après une phase de développement d'un nouveau produit, d'essayer de le dégrader au mieux pour augmenter la marge sans que le consommateur n'ait envie de fuir.... sauf que de par la nature de ce qu'on fabrique l'homogénéité entre les lots est très difficile à maintenir, toute baisse de la qualité initiale par rapport au premier produit lancé est assez vite perceptible pour le consommateur qui va tomber sur un lot en dessous de la moyenne visée par la marque (moyenne de toute manière, passé qqs mois, en dessous qualitativement du produit initial vendu à coup de "nouveau produit" sur le bel emballage technique déeloppé pour préserver des qualités organoleptiques qui ne sont en fait plus là passé quelques temps)
je pense à certains yahourts de chez la marque que vous citez, ou à certains crackers à production externalisée en amérique latine d'un certain géant francais (fleuron de notre industrie), et à tellement d'autres exemples....
c'est dommage d'ailleurs
enfin bref

Il me semble que le consommateur a tranché : il accepte de payer plus cher pour les marques mais les MDD ne peuvent pas elle augmenter leurs prix

et pourtant il ne s'est jamais autant vendu de MDDs en volumes et celles ci augmentent plus leurs prix en proportion que els grandes marques quand les matières premières augmentent
c'est bien un changement rampant depuis des années sur les volumes écoulés... les grandes marques se rattrappent en vendant des produits à plus forte valeur ajoutée, en profitant d eleur image d emarque et pour un avantage perçu par le client qui leur est encore favorable sur ces produits mais cete logique tiendra elle si les prix continuent d'augmenter ? ou les grandes marques vont elles devoir baisser leurs marges ?
le passé on le connait, le consommateur acceptait et accepte encore de payer plus cher pour certaines choses, mais cela va t'il continuer ?
quand s'arrête le bénéfice pour lui de cet avantage perçu et quand commencera t'il à avoir la même logique qu'il a commencé à avoir en se tournant petit à petit vers les MDDs voire le hard discount(comme dans le secteur des plats cuisinés, et puis comme dans tous les autres)
dans cette éventualité, quel moteur de croissance reste-il à ces grands groupe, étant donné qu'on ne s'endette pas encore pour pouvoir manger ?

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories