My Photo

January 2021

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« The Complete Analytical eCommerce Framework ! | Main | Les Fondateurs de Skype Veulent Racheter la Société ! »

April 11, 2009

Comments

c'est courageux dans la période actuelle... c'est toute la différence entre un vrai patron avec une vraie prise de risque qui est le moteur de l'entrepreneuriat et un opportuniste de la retraite chapeau et des parachutes version montgolfières dorées.

bizarre que le modele de la chassure en ligne ne vous excites pas plus que cela Michel, ainsi que les VCs/Biz angels. Le "comparable" US, zappos.com n'est il pas un formidable succes avec plus d'1 billion de $$ de ventes ?( d'ailleurs combien d'e-retailers ont atteint ce seuil a part amazon et ebay?). sur ce modele, de plus, les économies d'échelles peuvent se réaliser au niveau du continent avec un site multi lingue et une warehouse centralisée (ce sont les mmes produits venu structement a l'identiques dans tous les pays); ajouté cela a un customer experience supreme à la Zappos , cela me parait un modele séduisant.

Jean Eudes, c'est le retour sur capitaux investis que je ne sens pas ! Qu'un jour Sarenza puisse atteindre 100M€ de CA et plus, aucun pbm la dessus et Zappos a en effet montré que c'est un marche très important en effet. Mais qu'est ce que c'est capital intensive !

En tant que business angel, avec des poches forcément plus légères que des VCs, c'est risque...

a oui effectivement vu du biz angel, si vous n'avez pas la possibilité de rentrer tot dans le projet, sur des valos faibles, ce genre de biz est effectivement plus risqué pour vous. par contre pour les fondateurs et investisseurs plus industriels, c'est autre chose.
Pour les Hogans, vous les troverez sur la botte.
http://www.la-botte.com/4DCGI/RechMarqueTout/HOGAN/Homme/1

Jean Eudes, si le secteur est capital intensive et très difficile, il l'est pour tout le monde. C'est le cas de la chaussure en ligne.

En tant que biz angel, on prend encore plus de risque, coincé entre l'entrepreneur (qui a un levier de négo avec sa présence) et les VCs qui peuvent remettre en diluant.

Merci pour la botte, j'avais repéré mais il y a pas le modèle que je souhaite !

Peut-être est-ce aussi comme en 2000 un signal fort de retournement de tendance des VCs en faveur des sociétés qui ont un business model plus raisonnable (lire: rentable).
Ceci dit, je reconnais qu'il est toujours plus facile de trouver des associés pour réinvestir quand ça va bien que quand ça va mal, donc chapeau à ces messieurs pour avoir remis au pôt, à hauteur du double des VCs!

Faut être courageux pour acheter chez Sarenza, l'interface est ***. Pour préciser ma pensée je dirais que la perte de temps imposée par l'interface compensera tout gain éventuel.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories