My Photo

November 2022

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Recherche Maison ou Grand Appartement sur Boulogne Nord ! | Main | Breaking News : une Micro Aston Martin Urbaine, la Cygnet ! »

June 28, 2009

Comments

"Clubatcost.fr pourra certainement recruter plusieurs dizaines de milliers de membres payant 125€ annuellement". Cette phrase passe sous silence le comment de cette acquisition de clients qui est le préalable au succès de cette start up.

L'idée de la transparence est intéressante (même très) mais je suis sceptique sur le projet pour une seule raison : le produit.
Sans parler du système d'abonnement.
Tel quel, je n'y crois pas.

L'idée de transparence me gêne. Cette société serait transparente sur son savoir-faire et ses marges ?

Je ne crois pas que ce soit l'attente du consommateur qui attend simplement le service promis.

Si cet société fait plus avec moins à cause de son modèle , tant mieux pour elle.

Ce site à ce jour ne propose que très peu de produits, et quels produits...
Le business model est plus qu'intéressant, mais où est le produit... ?

Oui, mais encore une fois, le point était de discuter du concept et du modèle. Le produit, comme le site web, peuvent se parfaire dans le temps.

Flop, je pense. Ce segment de clientèle low cost, recherche le gain immédiat. Investir, pour finalement, faire un gain à l'achat plus important, ne fait pas parti de leur culture.
De plus 120€ comme cotisation, sur un segment cheap, c'est beaucoup d'argent selon moi.
Du point de vue du concept, c'est France Loisir rafraichi non ?

Francis, je crois que c'est l'une des questions : quelle est la cible ?

Est-ce que vraiment ce sera une clientèle low cost qui sera intéressée ?

hello, je ne vous pas vraiment en quoi le projet est révolutionnaire ou disruptif...acheter moins cher en payant up front un abonnement...ça existe déjà dans différents créneaux.

J'ai quand même du mal à y croire sachant que le clientèle low cost peut déjà faire des affaire un peu partout et celle qui a les moyens aiment les marques.

Il manque peut-être une teinte verte ou equitable pour attirer ceux qui se foutent des marques et qui sont prêts à beaucoup pour ne mettre que du fil de cotton bio sur leurs épaules ou qui veulent absolument consommer equitablement.

@Philippe, un peu de finesse !

Non, un système où on paye un abonnement pour après payer "at cost" n'existe pas encore.

Et c'est d'autant plus disruptif sur le marché que ça instaure une transparence des coûts.

Ce qui ne dit pas, en effet, si ça va marcher ou pas. Mais je pense que Pierre Lestre finira par trouver un "sweet spot" de clientèle qui trouvera son avantage et son bonheur dans la formule avec ce type de produits.

Si je regarde dans mon placard, je n'ai pas des dizaines de vêtements de la même marque. Au mieux deux ou trois t-shirts ou chemises de la même griffe, et souvent achetés sur deux années différentes. Ce qui me fait dire : d'un point de vue client, le modèle sur abonnement devient rentable si j'achète plusieurs articles par an de cette marque, ce qui signifie que la qualité me plait et que les modèles proposés me plaisent aussi... Il y a t-il beaucoup de personnes qui achètent plusieurs types de vêtements de la même marque et assez par année pour "s'engager" dans un abonnement d'un an? Le modèle pourrait peut-être être affiné pour proposer plusieurs niveaux d’abonnements, par saison par exemple (été et hiver) ou par type de vêtements (hauts, bas, accessoires…) Cela permettrait de proposer des abonnements moins chers et attirer une clientèle frileuse d’engager 120 euros par an, mais intéressée par acheter des ceintures et casquettes à prix coutant pour 60€ par an (plus vite rentabilisé pour le client.)

Cilentèle low cost ? Effectivement, j'ai du mal à y croire, d'autant que les produits ne sont pas "low cost".

Clientèle agacée de courir après les promos et les soldes pour payer un prix "correct" sur des articles qu'on achète souvent, là, j'y crois plus. Réduire la complexité / pénibilité (en l'occurrence de l'achat de fringues), c'est souvent une recette intéressante en commerce...

Hélène, je suis d'accord, je ne crois pas que ce soit une clientèle low cost qui sera intéressée. celle-ci préferera sans doute acheter de façon spot en solde ou VP sans payer l'adhésion annuelle.

Au contraire, le système garantit à des personnes time-sensitive et time-conscious, donc plutôt des CSP+ avec des enfants, d'avoir à chaque fois un très bon prix, ce sans devoir courir soldes et VP.

Moi franchement j’y crois. Je pense qu’il y a de la place pour des marques no name d’un bon rapport qualité / prix, avec l’avantage des services liés à la VAD, et donnant le sentiment de consommer avec raison tout en se faisant plaisir. Mais si les clients ne sont pas rassurés par les marques (puisqu’il n’y en a plus ou que celles présentes n’ont pas de notoriété don c pas d’effet de ré-assurance), il faut qu’ils soient rassurés par autre chose pour passer à l’achat. Et là, j’ai un problème : ce qui me trouble, ce sont les témoignages des premiers clients pas vraiment élogieux, et pas à même me rassurer. Les informations vont tellement vite que je crains qu’en démarrant avec une belle promesse non remplie, ils aient des soucis. Si je prends juste mon exemple, je trouvais cela séduisant, je me suis inscrit, j’ai lu les avis et là je commence à douter…Alors soit ils améliorent très vite l’adéquation promesse - réponse, soient ils trouvent un truc pour me rassurer (retour gratuit ou autre).
Autre sujet qui me taraude : les fabricants de Clubatcost fabriquent aussi pour d’autres et si j’ai bien compris l’annonce de P.Mestre c’est pour des marques qui ont pignon sur rue. Comment vont-elles réagir face à cette concurrence qu’elles risquent de juger déloyale ? N’y a-t-il pas un risque de ce point de vue ? Je ne connais rien au textile mais je suppose qu’il n’y a pas pléthore de bons fabricants et que c’est peut être pour ça que Clubatcost ne peut encore proposer que des produits de moyenne qualité : il n’a pas accès aux bonnes usines car elles sont verrouillées par les marques d’une façon ou d’une autre (brevets, exclusivité…) et qu’elles feront tout garder cet avantage. A la limite, le modèle serait parfait s’ils avaient leurs propres usines !

Moyennement convaincu par le modèle : je trouve l'approche "at cost" très centrée sur l'entreprise elle-même et non sur les besoins de ses clients, même s'ils prétendent le contraire.

Elle implique que le premium "marque" n'a aucune valeur pour le client final, ce qui n'est pas encore prêt d'arriver, malgré toutes les théories qui foisonnent sur le sujet. Demandez aux clients de la cible s'ils préfèrent acheter des Ray-ban ou des no name identiques pour cet été.

Chaque client fait son arbitrage entre la marque, la qualité (supposée), et le prix. J'ai du mal à croire que le segment CSP+ puisse totalement se désintéresser des marques pour aller vers du no name. Dire qu'un jean no name à 25€ et qu'un levi's à 85€ sont techniquement les mêmes, vous ne surprendrez sûrement pas quelqu'un du secteur... mais accrochez vous pour le faire comprendre et accepter au client. Et encore plus de le faire payer pour accéder à cet univers.

Il va falloir être irréprochable sur la qualité, le design et le service pour arriver à amorcer la pompe et faire payer l'upfront.

Beau business model financier et stratégique sur le papier, mais je suis moins convaincu par l'accueil supposé des consommateurs !

Salut Thomas, merci pour ton input circonstancié.

je crois qu'on se rejoint dans l'analyse.

Ceci étant, le but n'est pas de ratisser large mais de recrute quelques dizaines de milliers de consommateurs que le système intéressent.

je crois qu'ils y arriveront.

[quote]
...une destruction de valeur pour le marché en éliminant le supplément de prix que le consommateur aurait accepté de payer...
[/quote]

Harrrggh....intellectuellement je déteste totalement cette idée.

Non pas la "destruction de valeur" car tout le monde recherche ce phénomène mis en avant par ce bon vieux Joseph (moi y compris donc). Mais le fait de mépriser le prix que l'acheteur serait prêt à payer pour placer son offre. Brrr cela me fait froid dans le dos...

Heureusement, ce n'est pas le cas, le client qui est prêt a payer son Jeans 85 € continuera à le faire chez son retailer préféré et ceux qui cherchent un prix... ne devraient pas vraiment aller chez Clubatcost car payer 125€ pour acheter son jean 25 € ce n'est pas gagné comme le souligne Francis.

C'est vrai, que comme le souligne Matthieu cette offre n'est pas faite pour les petits acheteurs. Pour rentabiliser son abonnement il va falloir devenir un acheteur compulsif et aimer emplir ses placards. Mais les acheteur compulsifs ne sont-ils pas ceux qui sont les plus liés aux marques ?

Quelle est la valeur d'un placard rempli de "Verchantp" ?

Non encore une fois je vais être catégorique mais cette offre est belle sur le papier mais ne tiendra pas la route face à la clientèle sans modifications majeures (ne me demandez pas lesquelles, j'en ai aucune idée, quoique ?).

Munchausen...au moins c'est à la serpe avec vous !

Au sujet d'empiler, faut pas exagérer quand même : le système se rentabilise vers les 200€ d'achat, payé 50€ + 125€ d'abonnement.

200€/an pour de la fringue, non, ce n'est pas de l'achat compulsif. A titre indicatif, la dépense moyenne par foyer français (au sens INSEE et pas fiscal) est de l'ordre de 2500€.

Bref, parier sur le fait qu'un consommateut accepte de passer 10% des achats de son foyer via clubatcost n'est pas un pari aussi débile que vous semblez le dire.

D'ailleurs, le sens du sondage est clair :il y a autant de gens sceptiques que de gens pensant clairement que ça va marcher. On peut voir les choses de différentes façon, mais quand près de la 1/2 des gens pensent que le système est "révolutionnaire et génial", il y a forcément qq chose la dessous !

Volontairement j'avais mis 2 qualificatifs forts afin que "le marché " prenne position. Personnellement, ces 2 termes n'étant pas adéquat, j'ai mis "may be".

D'ailleurs, le sens du sondage est clair :il y a autant de gens sceptiques que de gens pensant clairement que ça va marcher. On oeut voir les choses de différentes façon, mais quand près de la 1/2 des gens pensent que le système est "révolutionnaire et génial", il y a forcément qq chose la dessous !

Volontairement j'avais mis 2 qualificatifs forts afin que "le marché " prenne position. Personnellement, ces 2 termes n'étant pas adéquat, j'ai mis "may be".

Voyons, je n'ai pas dit que cette offre était débile. Je suis tranché certes, mais pas insultant.

Je comprend que l'on peu trouver ce concept très intéressant (et sur le papier cela se tient) mais personnellement je n'y crois pas.

Ou plutôt je ne crois pas que l'accueil du public sera celui espéré par cet entrepreneur.

Comme je l'ai souligné je ne pense pas que ce sera un échec, mais que simplement il va falloir modifier profondément ce modèle pour trouver le succès auprès du public et non pas auprès des investisseurs.

Ceci dit, j'espère me tromper et que l'avenir soulignera sans doute l'inanité de mon avis de consommateur frileux et peu confiant. Après tout ce n'est pas moi qui achète mes chemises, je devrait peut-être en parler à ma femme ;-)

Munchausen se serait effrectivement une bonne idée de raisonner à partir de la cible et non de votre mode de conso PàP qui en l'ocurrence semble être délégué à une tiers personne.
De plus qq règles mathématiques de bases suffisent pour cerner le bénéfice pour le consommateur.
Enfin un coach internet ne devrait il pas faire preuve d'1 + gde ouverture d'esprit, avt d'enterrer 1 concept innovant ou tout au moins passer 1 certains tps à cerner le modèle et la cible!!!!

@ Michel :

"Ceci étant, le but n'est pas de ratisser large mais de recrute quelques dizaines de milliers de consommateurs que le système intéressent."

A votre avis, quel est le coût de recrutement de quelques dizaines de millier de consommateurs dans ce contexte...objectif qui ne me semble pas si straight forward by te way (puisqu'il semble qu'ici il faille truffer chaque phrase d'anglais;-)

Un concept intéressant qui a au moins le mérite de faire parler les visiteurs de ce (excellent) blog...
Bien dans l'air du temps, qui semble être de tout vouloir payer au moindre coût, à qualité excellente bien sûr ! (le miroir aux alouettes, vous connaissez ?)

Mais j'espère que leur SAV est/sera bon car les problèmes de taille sont (et resteront longtemps à mon avis) LE problème de la vente sur internet, qu'on parle de fringues, chaussures, accessoires (voir Ventes Privées.com : impossible de ravoir l'article commandé et renvoyé pour cause de taille inadaptée. Si ça ne va pas, la vente est loupée).

S'ils sont prêts à renvoyer des produit aux clients, sans leur compter les frais de port, bravo mais ça risque de coûter. S'ils leur facturent les frais de port, ça va vite gaver les gens (qui estiment la plupart du temps (et Amazon et la FNAC nous le rappellent à chaque commande : "port gratuit") que les frais de port ne devraient pas être payants alors qu'ils dépensent souvent plus en déplacement en voiture ! : un ressenti qui a la vie dure).

Mais avec un beau site web, des produits sexys et un suivi client exemplaire, ça peut marcher, à tout le moins indiquer ce qu'il faut changer / adapter.
Bon vent à eux en tout cas, et à suivre...

Oliv' from Energy Trip

Je pense que le terme de club est très important.

Aujourd'hui l'adhésion est de 120euro, mais demain ?

Si la marque est reconnue pour la qualité de ces produits, l'adhésion pourrait couter plus cher...

Voire même pourquoi pas créer une seconde ligne plus haut de gamme, avec un surcoût sur l'abonnement.

Bref, le modèle n'est pas si borné que ça.

Bonjour à tous,
J'ai lu vos articles sur Clubatcost et je souhaitais réagir sur certaines choses.
Maman de 3 enfants, j'ai choisi d'adhérer depuis fin mars soit au début du lancement de Clubatcost.
Ce qui m'a convaincu malgré la cotisation de 120€ (par rayon),et malgré le fait qu'il n'y avait pratiquement aucun article sur le site, c'est de justement pouvoir acheter des produits de qualité (souvent en coton bio pour les enfants)et regroupés sur un même site.
Les produits sont tendances, je dirais même que l'on pourrait retrouver l'envie de s'habiller un peu plus fashion (ça c'est pour moi).
Je suis pourtant une fan de plusieurs marques mais courir dans les magasins, ne pas trouver sa taille, les différences de prix d'un magasin à l'autre pour le même article, c'est stressant...
Les ventes privées sont certes intéressantes mais on ne trouve pas forcément l'article que l'on voudrait au bon moment (ça s'adresse plutôt aux personnes addict).

Je pense que Clubatcost serait un concept qui marcherait encore mieux si les "acteurs" de celui-ci se positionnait sur un segment de personnes plus large sur des points donnés (taillage, ouverture du site à des jeunes créateurs français,participation à des actions de dévellopement durable...)
Se positionner sur des choses concrètes dans lesquels chacun de nous pourrait se retrouver à un moment donné (plus fort qu'un attachement pour une marque à mon goût)
après le temps et la notoriété du site fera le reste.
Voilà, ce n'est que l'avis d'une Maman, mais qui peut avoir son importance...
Bonne journée à vous et bravo pour votre blog qui est passionnant..
Nadine

Merci Nadine, j'aime bcp votre feedback consommateur, c'est du bien concret, et c'est ça qui compte.

Vous pointez sur la convenience qu'offre le système, offrir de très bons prix sans le stress de courir les soldes ou les VP.

Une initiative intéressante mais comment empêcher le regroupement des copines pour ne payer qu'une seule cotisation si vraiment les produits s'avèrent intéressants (ce qui reste à démontrer, on ne voit rien sur le site) ?
De plus en tant que consommatrice, j'aime les bons plans, les promos, le fait de participer aux soldes qui sont des événements collectifs.
Enfin, je n'aime pas les discours faussement militants qui dénoncent les entreprises qui font des marges, qui ont des intermédiaires dans le seul but de faire du profit... comme si les salariés cherchaient eux à travailler pour la bonne cause! Maintenant il semble que ce type de discours trouve son public...La shopping revolution (déjà amorcée par Myfab) sert aux consommateurs le discours qu'ils ont envie d'entendre...et récupère habilement la monnaie de sa pièce !

Je l'ai fait, j'ai posé la question à ma femme. Je vous l'avoue sa réponse m'a un peu surpris :

"Si je comprend bien je commence par leur payer les bénéfices avant d'acheter quoi que ce soit ? Dans ce cas je ne vois pas ce qui les force à me proposer des bon prix ensuite ?"

Pour vous replacer sa réponse il faut savoir qu'elle est comptable.

Vous allez me dire que ce raisonnement est idiot, mais je l'avoue, je n'ai pas su quoi répondre.

Certes je pense que ce qui force les instigateurs de ce projet à proposer des prix intéressant est le fait qu'il doivent susciter le réabonnement au club. Mais le client est-il capable d'avoir une réflexion à aussi long terme ?


Bonjour,
Vous n'avez certainement pas toutes les informations, ce qui force votre questionnement.
Comme je l'ai dit lors d'un autre post, je suis adhérente chez Clubatcost et je comprends que l'on puisse demander une cotisation avant de "consommer".
Afin de pouvoir vous vendre des produits avec un prix au plus juste, il faut qu'il y ait un stock conséquent (stock qui ne peuvent prévoir vraiment vu que cela dépend du nombre d'adhésion et de la fréquence d'achat des adhérent(e)s).
Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que Clubatcost rembourse le différentiel entre votre adhésion et l'économie que vous avez pu faire si durant l'année vous n'avez pas ou peu utilisé "votre carte ".
Pour avoir un aperçu de ce qui se vend sur le site, Clubatcost propose un système de vente par réunion ou une Ambassadrice peut venir ou vous inviter afin de vous expliquer le concept plus en détails et vous montrer une partie de la collection ( a noter que ces Ambassadrices sont rémunérées sur le montant de votre cotisation).
En ce qui concerne le regroupement entre copines, certes, c'est possible mais il y a un plafond d'économies que vous devrez partager aussi entre copines et ça ce sera moins drôle en pratique parce que s'il l'une de vous l'utilise plus que l'autre, je ne donne pas cher de votre entente future.
Voilà, c'est juste mon ressenti et étant Maman de 3 enfants, je m'y retrouve aisément.
Je peux par contre comprendre les personnes préférant aller de boutique en boutique ou se ruer sur les soldes, c'est simplement un choix de vie je pense...
Bonne journée à tous.
Voilà, il est vrai que ce concept


Message precedent tres eclairant sur le concept. Ce sont les client(e)s qui en parlent encore le mieux.


Pour les resultats Ochestra a publie son CA Q109 et... indique que:

"Le début de l’exercice 2009/2010 a par ailleurs été marqué par le lancement du site marchand « ClubatCost ». L’objectif du Groupe est d’amener cette nouvelle activité au point mort d’ici à 12 mois."

et

"La filiale ' Clubatcost ', conformément aux prévisions, a dépassé les 1 000 membres et les 50 000 inscrits."

http://www.orchestra-kazibao.com/fr/pro/finances/informations.php#

"Point mort" ?

On est en train de parler du Seuil de rentabilité ?

En 12 mois seulement ?

Cela me paraît bien court. Même sur le net.

Bon soyons fou et imaginons que les 1000 membres se multiplient par 12. Cela voudrait dire que chaque client doit rapporter 333€ en moyenne pour un investissement à hauteur de 4 Millions.

Hors si j'ai bien compris le concept chaque client ne rapporte officiellement que 125€ (en moyenne). Donc 12000 membres rapporteraient 1 Million 500 milles Euros.

C'est une estimation optimiste car il ne faut pas oublier qu'une partie de ces Membres n'auront en fait payé que 30 € (quel pourcentage 30 ou 40 % des membres resterons à cette cotisation ?).

Bon imaginons que le prix coûtant ne soit pas si coûtant que cela et que chaque client rapporte en fait deux fois plus. Avec 3 millions on est pas encore au seuil de rentabilité et il va donc falloir recruter de façon plus massive (ce qui ne va pas être simple sur les deux mois qui arrivent).

Michel lui même estime le seuil de rentabilité à 30-40 000 Membres et sérieusement il est plus qualifié que moi pour ce type d'estimation.

Je ne veut pas dire du mal du site actuel mais dans l'état il va falloir sacrément l'adapter pour arriver à susciter plus d'inscription (Le forum est par exemple un modèle de contre performance au niveau de l'ergonomie et ce n'est pas le seul en cause). Plus que l'originalité ou la qualité graphique nos amis devraient se concentrer sur l'ergonomie et l'efficacité.

Ceci dit, donnez moi le projet web à gérer (ou a un autre pro qualifié) et je peu arriver sans peine à tripler la conversion actuelle (mais ce ne serait toujours pas suffisant à mon avis)

De même pour dépasser l'attrait de la nouveauté dans le recrutement des membres il va falloir investir dans la publicité (donc augmenter le budget). Les blogueurs ne vont pas parler de Clubatcost pendant des mois et les 500 000 inscrit sont sans doute composés d'une grande partie de curieux (difficile de convertir des prospects aussi mal qualifié que ceux la).

Bref le seuil de rentabilité en 12 mois... je n'y crois pas.

24 à 30 mois me semble un objectif nettement plus atteignable et crédible si les chiffres donnés sont réels.

"Point mort" ?

On est en train de parler du Seuil de rentabilité ?

En 12 mois seulement ?

Cela me paraît bien court. Même sur le net.

Bon soyons fou et imaginons que les 1000 membres se multiplient par 12. Cela voudrait dire que chaque client doit rapporter 333€ en moyenne pour un investissement à hauteur de 4 Millions.

Hors si j'ai bien compris le concept chaque client ne rapporte officiellement que 125€ (en moyenne). Donc 12000 membres rapporteraient 1 Million 500 milles Euros.

C'est une estimation optimiste car il ne faut pas oublier qu'une partie de ces Membres n'auront en fait payé que 30 € (quel pourcentage 30 ou 40 % des membres resterons à cette cotisation ?).

Bon imaginons que le prix coûtant ne soit pas si coûtant que cela et que chaque client rapporte en fait deux fois plus. Avec 3 millions on est pas encore au seuil de rentabilité et il va donc falloir recruter de façon plus massive (ce qui ne va pas être simple sur les deux mois qui arrivent).

Michel lui même estime le seuil de rentabilité à 30-40 000 Membres et sérieusement il est plus qualifié que moi pour ce type d'estimation.

Je ne veut pas dire du mal du site actuel mais dans l'état il va falloir sacrément l'adapter pour arriver à susciter plus d'inscription (Le forum est par exemple un modèle de contre performance au niveau de l'ergonomie et ce n'est pas le seul en cause). Plus que l'originalité ou la qualité graphique nos amis devraient se concentrer sur l'ergonomie et l'efficacité.

Ceci dit, donnez moi le projet web à gérer (ou a un autre pro qualifié) et je peu arriver sans peine à tripler la conversion actuelle (mais ce ne serait toujours pas suffisant à mon avis)

De même pour dépasser l'attrait de la nouveauté dans le recrutement des membres il va falloir investir dans la publicité (donc augmenter le budget). Les blogueurs ne vont pas parler de Clubatcost pendant des mois et les 500 000 inscrit sont sans doute composés d'une grande partie de curieux (difficile de convertir des prospects aussi mal qualifié que ceux la).

Bref le seuil de rentabilité en 12 mois... je n'y crois pas.

24 à 30 mois me semble un objectif nettement plus atteignable et crédible si les chiffres donnés sont réels.

Oupps...
Désolé pour le poste en double si quelqu'un peu l'effacer ?

Salut Michel,

J'apprécie, tu le sais, tes réflexions et analyses mais là j'avoue me demander -et tu voudras bien me pardonner- si ce n'est pas une opération de communication bien orchestrée.

Serais-tu en train de préparer le lancement de ce site via IS ou tentes-tu de les influencer pour ce faire ? :o)

Salut Fabrice, bon faut qu'on se fasse une bouffe et qu'on en parle ;-)

Petite précision, j'ai vu que les 120 euros peuvent être payés par prélèvement mensuel, ce qui représente 10 euros par mois. Le fumeur que je suis relativise cette somme en la mettant en façe des 5,30 euros d'un paquet.

RE :

Tiens en passant avez vous vu une des publicités "Auchan" pour souligner le fait que la carte Auchan est gratuite.

Celle qui fini par la phrase : "Si vous devez payer des économies, ce ne sont plus des économies !".

J'espère pour ClubAtCost que cette publicité va disparaître vite des écrans, parce que c'est une sacré contre-publicité pour leur business-model.

Bonsoir,
"intriguée" par le concept Clubatcost et tjrs pressée (donc adepte d'internet pour mon shopping !), je viens de recevoir ma première commande... et me demande si ça ne sera pas la dernière !!! un lot de deux jeans enfant fabriqué dans un tissu minable et un top femme du même style (tissu, finitions...) qu'on pourrait trouver dans un magasin "low cost" comme vous diriez... Donc, je me doutais bien que les prix de base (ex. 95 euros la tunique vendue 19,60 si on adhère...) étaient exagérés... mais là, je trouve vraiment que c'est un gros foutage de g..... !
Alors sur ce site, vous devisez du concept "marchera, marchera pas ?" mais qui osera dire que les acheteurs sont pris pour des gogos ?? (oui, oui, j'assume ! je me suis fait avoir ! heureusement QUE je n'ai pas pris l'adhésion à 120 euros !!)
Sinon, blog très intéressant !

Bon, si on ne peut pas exclure que ce témoignage soit authentique, moi j'ai du mal...

J'ai du mal croire qu'une personne, juste "intriguée" par le modèle, ait pu aussi facilement sortir 120€...et comme par hasard tomber sur mon blog pour mettre un commentaire négatif.

C'est le problème du web, n'importe qui peut mettre n'importe quoi, n'importe où et n'importe quand, et c'est totalement incontrôlable.

Alors là, je me dois de répondre... je confirme que le mail précédent relate bien une vraie "expérience", et que si vous aviez si bien analysé le concept de Club at cost, vous auriez vu qu'il y a aussi possibilité d'adhérer pour 30 euros , ce que j'ai fais pour tester le système.
Deuxième chose, après avoir reçu mon colis et constaté la qualité moyenne des articles (qui s'est confirmé après lavage du chemisier que je n'ai pas renvoyé), j'ai cherché sur Google des avis de clients Club at cost, et, faites le test : quand on tape "Avis clubatcost" sur google, c'est votre blog qui apparait en premier su la liste, avec le titre "Club at cost, mon analyse ", ce qui m'a paru très pertinent comme résultat...Donc, voilà pourquoi j'ai posté mon opinion ici, sans aucune arrière pensée et sans vouloir saccager votre blog !!!

Alors toutes mes excuses et merci pour ce témoignage "live" !

Bonjour à tous,Je suis Pierre Mestre ,et je lis avec beaucoup d'attention tous les post de ce forum;
Vous êtes tous un peu dans le vrai et je vous donner quelques chiffres qui vous permettrons de continuer ce passionnant débat !!
à ce jour 19 Septembre nous comptons :
75 000 inscrits optin ( 300 à 500 nouveaux par jour sans promo)
( pour le spécialiste 25 % de conversion de la landing page ( surement améliorable))
2 100 membres et un recrutement de 20 à 40 nouveaux membres par jours
( si le point mort est à 35 000 soit 3 000 par mois on est à 1/3 du breakeven)
le client type est une femme csp + 2 enfants ,40 ans
La carte à 30 euros represente 55 % des cartes vendues
80 % des cartes vendues qui arrivent " au plein de l'économie " génèrent un upgrading de réachat
selon la dernière enquete de satisfaction + de 95% des membres qui ont répondu ( 100) sont satisfaits et recommandent ClubatCost à leur proches ( j'invite Meredith à m'écrire directement car son expérience est regretable :pmestre@orchestra.fr)
nos membres parainnent 200 à 400 amis par jour
Notre showroom / magasin parisien a vendu hier plus de pièces au prix boutique que de cartes aux visiteurs ( qui viennent souvent essayer les produits avant de les commender sur le net !!)
Le mois prochain on commence à livrer la belgique et nos meilleurs membres nous demandent du linge de maison qui sera sur site sous 3 mois !
Voilà ,je ne peux vous en dire plus pour le moment mais continurai à suivre avec attention vos passionantes remarques
PS:le concept évoluera sûrement mais comment ??

Merci Pierre de ce feedback et cette transparence, et à bientôt !

Premièrement, quelque chose m'échappe : les prix boutique affichés reflètent-ils un vrai prix boutique pratiqué quelque part? Je ne trouve aucun revendeur Verchant. Bon, certes, je ne dois pas très bien chercher. Cela dit, ça n'est pas bien grave.

De plus, on peut constater que plus l'économie vs prix boutique est importante, plus le plafond d'économie est rapidemment atteint (logique). Clubatcost a donc tout intérêt à faire les remises les plus importantes possibles (en baissant le plus possible les coûts de production et/ou en gonflant le prix de vente "boutique").

Sur la FAQ du site, il est dit que les économies sont de l'ordre de 70% toute l'année. En prenant cette hypothèse, un client prenant la carte à 30€ ne pourra réaliser "que" 129€ d'achats ; un client prenant la carte à 120€ => 1286€ d'achats ; un client prenant la carte à 180€ => 2571€ d'achats. En comptant le prix de la carte, nous arrivons donc respectivement à 19%, 9% et 7% de marge nette (les frais annexes et prix de revient étant incorporés dans le prix de vente). Pour une remise "moyenne" de 50%, les marges sont encore de 9%, 4% et 3%. Ces marges sont donc relativement confortables.

Je ne suis pas un expert et mon raisonnement est peut être faux. Finalement, les clients doivent quand même se rendre compte qu'ils ne payent pas vraiment leurs produits "at cost".

Bonjour à tous !

J'ai entendu parler de ce site à la TV et le résumé était : un site qui réduit les prix des plus grandes marques en proposant une vente directe aux acheteurs.

Cela fait plus de 3 mois que j'ai découvert le site et toujours aucune grande marque n'est affichée. C'est étrange car cela servirait pourtant à attirer encore plus de clients.

Voilà donc mon point de vue : ce site n'est qu'une publicité pour une marque qui veut s'imposer sur le marché. Grâce à ce système de réductions très aguicheur, elle arrive même à vendre ses produits plus chers que ceux proposés en magasins du type "C&A", "H&M" ou "Jules".

En cherchant sur le web, aucune boutique ou marque "Verchant" n'est réferencée. Je n'ai rien commandé via ce site et je ne peux donc pas juger la qualité des produits. Valent-ils vraiment le prix boutique affiché au départ (>100€) ?

Adriano, vous avez du mal comprendre.

Clubatcost ne vend en effet pas de "grandes marques" et n'a jamais prétendu le faire.

Le but est d'offrir des textiles de qualité à tout petit prix moyennant une abonnemement de 30, 120 ou 180€.

Clubacost vend ses marques et s'est intégré verticalement (design et sourcing des produits).

Il semble que la réponse à tous ces posts soit tombée:
clubatcost devient shop and club

Aprés un an, plus un flop qu'une réussite (mon avis)

- Objectifs non atteints
- Modification du concept

Depuis quand l'adaptation est un échec ?

Bonsoir,

L'adaptation d'un modèle (donc sa remise en cause) est le point faible des entrepreneurs. Ce remettre en cause et pour le cas Clubatcost, s'appuyer sur une marque plus "visible" comme Orchestra est plutôt malin à mon avis.

Exactement, il n'y a que ceux qui n'ont jamais vraiment entrepris - et réussit - qui ne savent pas que l'adaptation est la clé.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories