My Photo

May 2022

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« "Fall Preview: All Eyes on the iWhatever" ! | Main | Retail : Home Depot, Impressionnante Flexibilité ! »

August 18, 2009

Comments

20 M$ me parait trés bien payé ...........

C'est peu cher par rapport a l'investissement. Les VC doivent bénéficier d'une clause de liquidation préférentielle et sauvent les meubles mais il ne doit rien rester pour les fondateurs. la société devait être dans une position financière très difficile.

J'ai l'impression que la société n'a simplement pas réussi à construire une audience fidèle suffisamment large pour pouvoir la monétiser correctement. compete.com affiche 2.9M de visiteurs uniques pour juillet ce qui est en ligne avec les 3M annoncés mais il nous apprend aussi qu'il y a seulement 4.5M de visites. De plus, le site gagne à peu près 2M de nouveaux utilisateurs par mois ce qui fait donc seulement 2.5M de visites d'utilisateurs déjà inscrit et 0.9M de visiteurs uniques, hors inscription.

bref, on s'inscrit beaucoup sur le site à partir entre autres d'invitations sur Facebook (site no 1 en referees) mais il y a peu d'utilisateurs réguliers.

Il faudrait connaitre le trafic d'autres canaux (app iPhone, app Facebook? ...) pour se faire une meilleure idée.

L'achat par Facebook fait sens mais le prix me fait plus penser à un sauvetage qu'à une acquisition!

Le dernier niveau de valorisation, 53M$, laisse en effet penser qu'il y a du y avoir une "liquid pref" qui n'a pas laissé grand chose aux fondateurs.

Le retour sur investissement est assez faible en effet pour une start up. Elle avait peut être besoin de se vendre rapidement (manque de liquidités ?) d'où le prix cassé.

Sinon ilike est une très bonne application mais je l'utilise finalement assez peu. J'utilise plus son pendant livres, iread. Mais je reste sceptique sur les possibilités de monétisation de l'audience.

Le but d'une Entreprise est de construire un modèle business générant de la croissance et du profit sur la durée. iLike n'a pas su le faire malgré les affirmations de "multi-billion dollars" business qu'on pu faire les VC rentrés au capital.
Ils ont, au final, du dire Stop et ont sauvé leurs meubles, pas sur que ceux des fondateurs soient dans le même cas.

iLike s'est retrouvé trés dépendante de Facebook, dévalorisant un peu plus "la valeur" du fond de commerce, ce qui explique entre autre les 20M$. Ca fait quand même 0,40$ par utilisateur, et trés honnêtement cela me semble bien payé.

Il faut noter qu'il semblerait que Facebook et Amazon aient aussi fait des offres, donc probablement encore plus basses que celle de MySpace.

A noter aussi que dans le deal, 6M$ sont conditionnés à la fidélisation du personnel clé pour les mois qui arrivent, ca fait quand même 33% du deal global. Ca donne à réfléchir sur ce qu'a vraiment acheté MySpace....

Je tire mon chapeau aux gars qui ont négocié le deal côté vendeur car iLike aurait pu tout simplement faire faillite. Ils ont été assez intelligents pour vendre la société dans des conditions certes dégradées mais qui permettent de récupérer le cash.

En ligne sur tout Philippe !

Les VCs doivent s'estimer très heureux de s'en sortir, mais je voulais aussi pointer du doigt que même avec un chiffre impressionnant de 50M d'utilisateurs, ce n'est pas forcément le jackpot, loin de la !

Oui effectivement. Nous sommes bien loin des deals des années 2000.... Et je trouve cela assez sain. La conclusion de ton dernier post sur Home Deptot, pose bien le sujet.


PS : j'ai frappé vite mon post précédent, désolé pour les 3 ou 4 fautes qui se sont glissées dedans.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories