My Photo

November 2021

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Journée-Conférence "Comment Bâtir un Business e-Commerce Rentable" ! | Main | Une Culture d'Entreprise Taillée pour le Succès ! »

October 09, 2009

Comments

Aux Etats Unis (ou je vis) les commentaires negatifs ou du moins tres mitiges sont aussi la grande majorite.
Sacre cadeau empoisonne pour Obama...

La fondation Nobel a peut etre voulu faire un "coup", un peu, dans une certaine mesure, comme avec Krugman pour l'economie l'an dernier?

Je ne suis pas choqué non plus par ce choix. Vu d'ici, on pense qu'il a fait peu, mais on imagine mal les pressions qu'il a du surmonter pour faire ce "peu".
On ne change pas un pays dominé par des faucons pendant des années aussi facilement que ça.
Ce prix Nobel est un message fort : oui, ça ne sera pas facile pour Obama de changer la politique diplomatique et militaire des US, mais ça vaut le coup, et il dispose d'un soutien fort du reste du Monde.

Il y avait sûrement d'autres personnes à récompenser. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé la réaction de Obama très digne et très humble. Il a bien géré cette récompense surprise, ce qui n'était pas si simple.

"le Comité Nobel s'inscrit aussi, consciemment ou pas, dans une Obamania tendance que d'aucuns pourraient qualifier de "mode"."

La décision des 5 norvégiens est totalement logique : pour la gauche européenne, les beaux discours priment les actes. Je pense qu'ils croient sincèrement qu'on oeuvre davantage pour la paix lorsqu'on refuse d'agir (pour se contenter de déplorer le triste cours des événements) et que l'on prône purement les vertus du dialogue et de la communication. Je crains que les 5 norvégiens ne déchantent bien vite.

De mon point de vue, je trouve que cela dénature ce que l'on peut appeler une "récompense".

A-t-on déjà donné un "Nobel" à un chimiste, un mathématicien, un écrivain avant qu'ils ne réalisent leur(s) oeuvre(s) ?

Les Etats-Unis n'est-il pas le pays présent dans le plus de conflits armés à ce jour ?

Assurément, la réaction du Président américain montre son recul face à la tâche qui l'attend ce qui est à son honneur.

Ce qui me trouble le plus, c'est que le jury n'a trouvé personne d'autre à qui donner ce prix au vu de son "oeuvre" et a du se contenter de faire un pari sur l'avenir.

Ne serait-ce donc pas au final un choix par défaut ?

Obama incarne un grand espoir. Son discours tranche avec celui de ces prédécesseurs...

Mais les réalisations ne sont pas (encore ?) là.

Pire : certaines orientations sont inquiétantes. Si on en croit le (plutôt sérieux) New Yorker dans son article The Predator War, What are the risks of the C.I.A.’s covert drone program? (http://www.newyorker.com/reporting/2009/10/26/091026fa_fact_mayer) Obama confirme et développe ce qui n'est rien d'autre qu'un programme d'assassinats sans aucun contrôle démocratique. Un retour de plus de 30 ans en arrière !

Bon, il ne faut pas juger hâtivement. Mais ça s'applique dans un sens comme dans l'autre ! Seul le temps nous aidera à y voir un peu clair.

Quelle nécessité de donner un prix sans le moindre recul ? Quelle catastrophe ce serait d'avoir donné la caution morale du prix Nobel de la paix s'il s'avérait que Mr Hyde l'emportait sur Dr Jekyll (ce que je ne souhaite pas bien sûr)

Du reste (vu d'une part qu'il n'est pas vraiment établi en politique que les discours permettent de bien anticiper les actes - et d'autre part que les réalisations ne sont pas significatives ni proprement appréciées), le plus probable n'est-il pas qu'Obama sera un président "ordinaire", ni spécialement colombe, ni spécialement faucon ?

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories