My Photo

July 2020

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« iPad, Last Shot (for Now) ! | Main | Parcours d'Entrepreneurs : les Débuts d'Edouard Leclerc et de Sam Walton ! »

February 01, 2010

Comments

Bonjour
Votre démarche vous honore vraiment Michel, bravo pour votre esprit de partage, je trouve ça formidable alors que j'ai parfois l'impression que le discours général autour de l'entrepreunariat tire certains vers l'égoïsme comme outil de la réussite.
Déjà ce blog est une mine d'infos, de références et de conseils avisés. Si vous vous lancez dans les meetings, vous allez y laisser votre santé si vous parcourez la France à la rencontre de tous ceux qui veulent entreprendre. Ou alors vous devrez vous limiter à Paris, ce qui est forcément dommage. Reste la solution d'échanger via une plateforme web ce qui vous évite les déplacements mais enlève le contact...
En tout cas bravo pour vos initiatives. Longue vie à vous et à ce blog !

Bjr Michel, ce blog est pour bcp d'entre nous, entrepreneurs-lecteurs, comme un aiguillon...
Les besoins (et les moyens)des uns et des autres, selon l'etat d'avancement de leur projet, sont sans doute assez differents,or vous couvrez de maniere didactique tous les niveaux de maturite.
La philosophie generale de ce blog veut qu'il y en ai pour tous, or, au final "time is money" ...
Un blend de petit-dej' a themes, suivi one-to-one, voire plus si affinites fait sens.
En tous cas je suis preneur ...

"En voilà une idée qu'elle est bonne!"
Je reprend les arguments de JMB selon lequel il ne sert à rien de perdre sa santé à parcourir la France et la Navarre au secours des entrepreneurs en mal de conseils. Autant se concentrer sur quelques cas. Alors pourquoi ne pas organiser une sorte de "BFM-Academy" dont les vainqueurs profiteraient du parainnage de Michel et/ou quelques unes de ses relations bien avisées, sur les 3-4 années de démarrage de la société?
Bonne journée à tous!

Bonjour Michel,
Je pense que votre aisance et votre recul vous permettront de réaliser des sessions collectives généralistes.

Néanmoins, à mon sens, le réel besoin des entrepreneurs résident surtout dans le coaching 1-2-1

Bonne semaine!

Bonjour Michel,

Bonne initiative, mais complexe, car les besoins sont presque aussi variés qu'il y a d'entrepreneurs. Il faudrait sans doute segmenter par thème ?

Bonne chance et tenez nous au courant

Michel,

Les diverses idées que vous exposez sont je pense bonnes.

* des pré-rencontres de qualification, lors desquelles le one-to-one est clé. Cela vous permet de sélectionner des dossiers plus rapide, et surtout cela permet à des entrepreneurs "refusés" de savoir pourquoi, et donc de corriger si cela leur parait pertinent. Et dans le cadre d'une idée de création, ce sont autant les points négatifs qui sont importants que le partage d'enthousiasme.
Effectivement, ramasser ces entretiens sur une journée, quitte à ce que vous associez avec d'autres BA / Conseils, peut être pertinent.

* le coaching ensuite, capital. Du one-to-one sur la distance, avec une relation de confiance qui se crée. D'où l'importance des petits entretiens de qualifications évoqués plus haut. A titre personnel, je pense que inviter quelqu'un d'expérimenté à son actionnariat contre coaching est salutaire. Vous auriez un rôle à jouer, on a tous besoin de quelqu'un d'extérieur qui nous sorte la tête du guidon.

* et enfin, et surtout, la mise en relation. Si je caresse une idée, je me pose avant tout la question des compétences dont je dois m'entourer et des associés que je dois trouver (qui en technique, qui en marketing, qui en financier ou juridique). C'est là que je vous attendrais. A l'inverse, je peux vouloir créer en m'associant à un porteur d'idée, qui lui cherchera quelqu'un pour la décliner en actions commerciales et en organisation.

Moralité, c'est bien la capacité de réseau qui est à valoriser, et de conseil dans le réseau (pas seulement laisser les gens se rencontrer, mais pousser "pour ton besoin, tu devrais voir xxx").

Et pour conclure, je pense que vous allez bientôt recevoir un e-mail de ma part, pour une rencontre de qualification ... :)

Et faire de la vidéo conférence, de chez vous, genre une fois par mois, avec un système d'abonnement à la carte pour suivre vos exposés ?. Une sorte d'e-university du e-commerce.

Merci Michel pour ce billet qui résume parfaitement la vision que j'ai de l'entre-aide entre entrepreneur, de cette relation authentique qui nous met d'une certaine manière tous dans le même bateau ! Le partage des expériences, des compétences, des savoir-faire font grandir chacun de nos projets, conservons le ! J'appartiens pour ma part à 2 petits réseaux d'entrepreneurs e-commerce. Nous essayons de nous réunir régulièrement pour échanger sur les problématiques des uns et des autres...Au final, j'ai l'impression que pleins de petits réseaux se créent à droite à gauche mais qu'il n'y a pas de réseau commun, donc une dilution des compétences....la solution est peut-être là ? Car comme vous le dites si bien, le temps n'est pas extensible et vous ne pourrez continuer à répondre à 100% des personnes qui vous sollicitent. Par contre, si un réseau se crée, si d'autres personnes le rejoignent (je pense à des personnes comme Fred Cazzava, Patrice Cassard...) alors les charges pourraient se répartir entre plusieurs personnes dont les compétences seraient aussi potentiellement sollicités que si nécessaire...A réfléchir !

Bonjour

Si je comprend bien Michel la problématique est de pouvoir aider les futurs entrepreneurs du web tout en optimisant votre temps.

Cette volonté vous honore mais, le projet ne va pas être simple à mettre en place bien que très intéressant (Je l'ai déjà dit ici, je crois).

Mettre en place une "Guillermermier Academy" est peut paraître bonne idée, mais elle présente à mon avis quelques désavantages comme celui d'être mille fois plus lourde à mettre en place que des petits déjeuner à thèmes (dont le coté informel a infiniment de valeur).

En plus cela mettrait en place une sélection qui rejetterai un bon nombre de personne qui pourraient se révéler suffisamment motivées ou de valeur au final.

Chaque entrepreneur doit affronter des problématiques différentes située a diverses étapes de son projet. Pour optimiser le temps de Michel il faudrait aborder une seule problématique par intervention et définir précisément quelle problématique intéresse quel entrepreneur pour s'assurer de la juste conjonction des deux.

Je pense qu'il serait bon de mettre au point une feuille de route standard du projet de E-commerce afin que chacun puisse se positionner vis a vis de l'avancement de son projet et faire parvenir cette information a Michel.

Michel pourrait ensuite planifier de son coté rencontres ou visio-conférence de façon optimale.

Je pense que le vrai problème c'est vraiment de pouvoir placer chaque projet à sa place pour arriver à optimiser une réponse collective efficace.

Ensuite, c'est vrai que l'idée d'une "Academy" est pas si mauvaise. Mais, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de la formaliser réellement. Je pense que Michel n'hésiterais pas a suivre de façon naturelle les meilleurs potentiels ou les plus motivés de plus près.

Bref, ou est-ce que l'on s'inscrit ?

Merci Munchausen,

Ca alimente ma réflexion !

Ce ne sera pas nécessairement e-commerce. Je pense que la problématique de lancement d'un projet est assez transversale et la méthode que je peux recommander s'applique à tout secteur.

Ne complique pas mon nom plus qu'il n'est dèja ceci dit ;-)

pourquoi une MdG-Academy serait-elle complexe à mettre en place?
un blog, une équipe de parrains-séniors qui vont sélectionner les dossiers, un coordinateur, l'annonce des résultats à l'occasion du Gala d'une Grande Ecole (ça fait plus d'entrées et de consos ;-)) puis place aux coachings one2one. easy, non?

Franchement, je ne vois pas vraiment de complexité en effet.

J'imagine à ce stade des matinées de 4h avec 6 à 10 personnes.

Le tout est que je définisse un programme précis où chacun repart avec une bien meilleure méthode pour entreprendre avec succès et se dise "j'en ai eu pour mon argent".

désolé de la question, mais pourquoi faire payer les malheureux entrepreneurs qui peinent déjà à trouver les fonds pour financer leur brevet?

...ou alors : comment arriver à ne pas les faire payer?

Il faut peut-être aussi que je fasse bouillir la marmite !

Bonsoir.
Pas mal d'idées pour un premier tour ...
Je crois que tu sauras boucler ton projet stand alone.
Par contre, nous pouvons peut-être t'aider à réaliser quelques tâches. Je ne vois pas pourquoi ce serait toujours dans le même sens.
Dis-nous.
Sinon, je pense que tu dois être rémunéré :
1) tu ne l'es pas pour ce blog. Dis plus joliment, tu y passes déjà un certain temps comme disait ....,
2) que la marmite bout,
3) un participant (très) motivé est un participant qui paye

disons que tout dépend de ce qu'il y a à faire cuire dans cette marmite. En tout cas, si le ticket d'entrée est trop élevé, il y aura déjà une sélection à l'entrée. N'est-il pas possible de déléguer l'organisation à des étudiants? Ils sont pleins de ressources!

@Jérôme, je crois que l'important n'est pas tant ce qu'il y a dans ma marmite que l'intérêt de ce que je peux transmettre et sa "valeur" pour les entrepreneurs !

Sans compter le temps que Michel veut bien donner a ce projet, l'organisation et la logistique d'un tel rendez-vous en elle même coûte de l'argent.

Le déplacement des entrepreneur lui même coûte de l'argent.

Que proposez-vous ? Que Michel prenne ces coûts a sa charge ?

Je sais que dés que l'on parle d'argent sur internet en France tout le monde crie au scandale mais,...Soyons sérieux.

Le web est le royaume du gratuit, mais les "séminaires" ne seront pas sur le web ;-)

Perso je ne vois pas les choses de cette manière. Pour moi ces cessions devraient être gratuites. Avantage pour les entrepreneurs : prendre des bons conseils et avancer sur de bons rails dès le départ. Dans le même temps, c'est pour toi l'occasion de dénicher des pépites "au berceau" et d'avoir, si celles ci ont confiance et ont besoin de lever des fonds, l'occasion d'y investir avant tout le monde et donc à terme d'en avoir pour ton argent. Un juste retour des choses en somme, mais à plus long terme.
Disruptif don't you think? (j'ai bien appris ma leçon non?;-))

Ah, non seulement tu ne veux rien mettre dans ma marmite, mais tu veux aussi que je remplisse la tienne en me disant que peut-être ça me remplira alors la mienne sur le long terme !

Bon, je vais y réfléchir ;-)

Du point de vue du business model de ces cessions, il faudrait alors que Michel n'ait "que" son temps à dépenser: la capacité des étudiants à organiser ce genre d'événement est incroyable. D'ailleurs en général ceux-là même qui s'y investissent forment un bon vivier de futurs entrepreneurs...et la pompe est amorcée!

Jérome, l'organisation elle-même n'est pas vraiment le pbm, la où il y a bcp de travail c'est :

- Dans le packaging de la méthode et de la pédagogie

- Dans l'étude individuelle de la problématique de chaque entrepreneur, ce pour pouvoir apporter des conseils spécifiques.

Je comprends; tel que tu conçois ces séminaires, la qualité de conseil que tu veux et que tu vas apporter aux entrepreneurs justifie de rendre payant ces cessions, c'est clair. D'autant plus que ces entrepreneurs, j'en suis sûr, auront déjà une certaine expérience et on peut parier que les échanges seront très enrichissants, et les 2 points que tu cites seront importants.
En revanche, je pense qu'il y a une deuxième catégorie d'entrepreneurs qui sont au démarrage de l'idée, en pleine construction du business plan. Et j'ai l'impression (pour en faire partie) que leurs attentes ne sont finalement pas les mêmes: gratuité et coaching sur le long terme avec validation des étapes clés. C'est le deuxième point qui va les intéresser.

Bonjour Michel,

Sur le fond :
Je pense qu'il serait intéressant de mélanger les différentes problématiques lors d'une même cession (recherche de VC, construction de BP, besoins de conseils marketing online...). Chaque participant aurait un timing limité pour présenter son sujet avant de s'en remettre à vos conseils ainsi que ceux des autres participants. Se concentrer sur un sujet pendant un temps court vs. 4h sur un financement d'entreprise peut permettre de faire émerger plusieurs pistes d'idées fortes en mode brainstorming. Charge ensuite à chacun de creuser les points aborder après ce rendez-vous.

Sur la forme : il est difficile de tous nous libérer une matinée entière, aussi pourquoi ne pas monter un deal avec un bon restaurant ? J'ai organisé pas mal de soirée dans une autre vie, et un établissement avec un espace privatisé, un nombre de clients garantis chaque mois, un cocktail dinatoire calibré avec un tarif prédéfini serait susceptible de les intéresser. Si en plus on adresse les nouveaux restaurants, qui sont eux aussi des entrepreneurs, ils seront sans doute sensible à l'initiative. Enfin le format assez convivial favorise aussi un meilleur networking je pense.

Sur le business model : si cette soirée ne coûte pas plus cher qu'un très très bon restaurant (par exemple : 100 à 120€ pour vous Michel et le restaurant, à hauteur de 50% chacun), un soir de début de semaine qui permet au restaurant de "faire sa soirée", et si on imagine qu'il y ait entre 6 et 10 personnes à chaque fois, cela fait entre 600€ et 1200€ de CA par soirée. Si la soirée est mensuelle dans un premier temps, cela vous rentabilise au moins la marmite ! :-) Bien sûr, si vous voulez pratiquer des vrais tarifs de consulting.. il va falloir faire cela au McDo !! ;-)

Je trouve l'idée très intéressante en tout cas, dans la mesure ou l'auditoire est à chaque fois restreint afin de maximiser la qualité des échanges.

Merci Julien & Good morning to all, le but est bien de rester dans une participation raisonnable, et de toute façon incredible good value for money.

Anecdote toute récente...

Hier matin, je prenais un café avec 2 entrepreneurs qui travaillent sur un projet depuis 1 an.

Après 10' de discussion, je leur ai expliqué comment je m'y prendrais, ce qui était radicalement différent de ce qu'ils m'exposaient.

Et ils m'ont alors répondu que mon analyse rejoignaient maintenant leurs propres conclusions qu'ils se faisaient après 1 an de galère.

Si je les avais vu 1 an avant, ça leur aurait certainement évité de patauger, et peut-être qu'ils seraient alors à la tête d'une start-up déja florissante, parce que sur le fond le concept est intéressant, mais il faut aussi ma méthode.

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories