My Photo

January 2019

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Que d'Entrepreneurs ! | Main | Lucky AF011 New York to Paris ! »

February 26, 2010

Comments

en tant que possesseur d'un itouch, je suis aussi impatient de commander un ipad

Effectivement l'attente est grande. Apple a inversé la tendance, il est passé d'outsider lors de la sortie de l'iPhone à référence absolue. Une progression inversement proportionnelle à l'innovation produit.

Voici une précision sur les intentions d'achat, le 1er et le dernier prix sont les plus plébiscités:
http://www.generation-nt.com/zoom-558121,968151-apple-ipad-intention-achat-rbs.html

C'est certains que si on a un budget de 400$ pour un eReader, on choisira l'iPad plutôt qu'un Nook ou autre.

Positionnement prix très malin!

Le positionnement de l'iPad est tout sauf clair et simple, ce qui est en soit un énorme défaut ! Et je me pose de nombreuses questions.

Est-ce une réinterprétation du concept d'ordinateur portable, une nouvelle branche dans l'arbre de l'évolution de l'informatique ?

Aboutira-t'il à une nouvelle transformation sociologique pour la presse, similaire à celle initiée par l'iPod et qui a amené en 10 ans la dématérialisation de la musique ? Cela a-t-il une "chance" de se produire pour l'édition ?

Ses défauts - moins mobile qu'un iPod, qu'un iPhone, moins polyvalent qu'un portable, absolument pas pratique pour passer une conversation téléphonique ou vidéo (même s'il possédait une caméra) - le réservent-ils à l'usage d'un super lecteur d'e-book (un marché encore balbutiant) ou d'un mini périphérique vidéo pour l'avion ?

Ne devrait-il pas plutôt s'appeler @Pad et devenir le seul périphérique véritablement pratique et utilisable, le must pour accéder à l'immense contenu de l'Internet partout ?

Steve Jobs en voulant tout contrôler ne se tire-t-il pas une balle dans le pied, en refusant Flash, DiVX, AVI, en bourrant ses e-books de DRM ?

Effectivement, je me demande ce que les gens veulent en faire ?
Ne pas lire de flash, ni de livre, ni de format non propriétaire, ne pas pouvoir charger les contenus que l'on veut, ne pas pouvoir écrire, ne pas pouvoir téléphoner, et tout ça à côté de son ordi et de son iPhone.
hmmm...

@François, et Philippe,

Force est quand même de déduire que si 1 possesseur d'iPhone sur 6 déclare vouloir l'acheter, c'est que le produit a un positionnement et un intérêt clair pour eux !

L'iPad permet de surfer, jouer et utiliser des Apps avec un device léger au grand écran, ce confortablement assis dans le canapé du salon !

Au delà, je crois que c'est le 1er produit qui se fera oublier et donnera vraiment la sensation de tenir Internet dans ses mains et au bout des doigts. C'est assez unique...

J'ai donc quant à moi hâte de vivre cette expérience sensorielle, avoir accès à toute la connaissance de web du bout des doigts avec un outil très léger mais à l'écran suffisamment large !

Ceux qui ont eut la chance d'avoir l'iPad dans les mains ont tous connu un "waouh" effect. La form factor, la grande réactivité et l'écran multi-touch concourrent à cette expérience sensorielle.

Et tous les bons arguments très rationnels qui pointent sur telle ou telle carence de l'appareil (et il y en a) pourraient être simplement balayés par cette expérience sensorielle !

Alors, ne soyons pas trop intellectuel et abstrait, Apple est une "product company", un produit ça ne se vit pas du cerveau mais bien aussi et surtout dans les mains avec ses doigts !

Wait, and see, and touch, and experience the device ! N'analysez pas seulement l'appareil avec votre cerveau, même s'il est surpuissant, mais aussi avec vos sens, tous simplement !

Mon scénario :

- L'iPad va être assez massivement adopté car il délivre simplement une superbe et unique "expérience" web dans un cadre donné (le salon principalement), ce malgré ses évidentes limitations (on va pas revenir dessus). Le 1er prix à 499$ est très agressif et va aider au succès.

- Ce succès initial va stimuler des vocations, du côté des producteurs de contenu comme des programmeurs d'Apps.

- Ce qui in turn accélèrera le succès de l'iPad, device qu'Apple ne manquera pas d'améliorer tous les 6 mois.

- Et en 2012 Apple en vendra entre 15 et 20 Millions, générant 8-10Mds$ de revenus additionnels.

Bonjour!
Certes, mais sur la table de salon de toutes les personnes à qui je rend visite, il y a des tas de revus, de magazines, des journeaux, en vrac, qui traînent. En fait, je reste un peu sur ma faim parce que je m'attendais, à ce qu'Apple, il y a un mois, annonce des accords révolutionnaires avec des éditeurs de la Presse classique...et pourtant, un voire deux iPads sur la table du salon, c'est franchement plus joli que des tas de journaux à moitié déchirés par les enfants ;-). Mais la demande du public est peut-être simplement d'avoir un device plus facile à manipuler, sans périphérique, pour surfer sur le net, à poser sur la table du salon, par dessus (ou dessous) tous les magazines et journaux...wait and see!

En y repensant, ce serait peut être une sorte de DS ayant une cible plus large et familiale, mêlant divertissement et surf, ultra simple d'utilisation contrairement à un ordinateur.

Ce que la console fut au PC en terme de divertissement, la tablette le serait en terme de surf & divertissement familiale.

Il me semble y avoir de bon arguments des deux côtés, mais comme vous le remarquez tous, au bon du compte c'est le marché qui décide !

Et un possesseur d'iPhone sur 6 prêt à l'acheter, c'est une bonne base. Reste à savoir quel rapport il y a entre de telles intentions et leurs réalisations...

@Jérôme, oui, question contenus et accords, c'est assez le désert actuellement et je suis déçu comme toi.

On attend, mais je suis convaincu que ça va viendra vite, car l'appareil délivre une expérience web assez unique et permet donc de vivre l'information d'une superbe façon, avec un prix d'accès agressif !

Je rejoins Michel sur le succès qu'aura l'iPad.

Les tablettes arrivent et vont s'écouler en masse, that's a fact.

Certes les plus pointus d'entre nous (dont je fais partie) vont pointer tous les défauts du device, mais Apple ne vise pas les early adopters cette fois (comme ce fut le cas au début de l'ère iPhone), mais plutôt le marché de masse!

En jouissant d'une image top notch avec l'iPhone, les gens qui auront un budget tablette de 500€ auront le choix entre une tablette d'un concurrent et "un truc qui ressemble à un iPhone en plus grand".

Je pense que le choix sera vite fait, surtout lorsque côté application le combat est déséquilibré car personne aujourd'hui ne peut jouir de l'écosystème d'Apple (iTunes, Appstore, iBooks), bien que celui-ci est encore en construction...

Bilan: un produit moyen pour les utilisateurs avertis mais un positionnement prix/contenu/notoriété extraordinaire.

Sans compter ceux qui ont connaissance des défauts du device mais qui l'achèteront quand même...

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories