My Photo

September 2019

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Prospective : la Nouvelle Révolution du Retail avec les Smartphones ! | Main | Des Bonnes Relations avec la Concurrence et du Respect de Celle-ci ! »

March 03, 2010

Comments

Un vendeur dans une boutique SFR m'a montré un ACER Liquid avec Android. L'utilisation n'a rien à envier (au contraire) à l'iphone en terme d'interface et est plus rapide à manipuler. Google est à Apple ce que Microsoft a été à Apple pour le pc. Une entreprise qui a tant de trésorerie pourrait se positionner sur les contenus/applicatifs comme Steve Job l'a fait avec Pixar/Dysney sans changer le coeur de son métier (opérateur).

Google a 25 Milliards en cash et n'a jamais arrêté d'investir de coquettes sommes.
Google n'a pas de mal à monétiser "le reste", Google a créé un écosystème de solutions tournées vers un même objectif...

Salut Laurent,

En effet, Google a du cash, en effet Google investit lourdement...but still, il n'arrive pas à monétiser correctement pour l'instant des sites à très fort trafic comme YouTube ainsi que ses autres services (pourtant superbes, ie Earth, Maps, etc).

De mémoire, 90% des profits viennent des Adwords et de fait Google n'arrive pas à diversifier ses sources de profits.

Youtube est je crois un bon exemple mais Maps est un cas bien plus compliqué... Par exemple rien que son existence permet à Google de proposer dans android une solution de guidage gps gratuite, crédible et avec une esthétique et une crédibilité reconnue par l'utilisateur... Rien que ceci contribue à crédibiliser la plateforme mobile et à la pousser TRES rapidement (même s'il y a bien plus, mais maps y contribue).

Je crois que cette notion d'écosystème huilé/cohérent est bien plus importante que de chercher à rentabiliser des services un à un... Je crois aussi que la bottom line de google résume bien cela, tout comme les chiffres android vont commencer à faire vraiment peur à Apple d'ici quelques mois... Wait & see ;o)

Oui Laurent, on est parfaitement d'accord sur le fond quant à raisonner globalement.

Si Maps sert à faire vendre des Androids qui rapportent à Google (comme iTunes ne gagne rien mais fait vendre de juteux iPods, et on a la aussi un ecosystème), la oui, on pourra dire qu'il y a eu diversification des sources de revenus.

Mais au jour d'aujourd'hui, 90% des profits viennent toujours du programme Adwords...

Right ?

Right mais ou sont placés ces petits adword ?
Dans tout l'écosystème google AUSSI ... Ecosysteme qui va augmenter sa pertinence de présentation de petits mots magiques grâce à android, chrome et chrome OS puisque Google place son analyse de plus en plus chez l'utilisateur.
C'ets justement ça le business mode Google : ADWORD ou la publicité ciblée sous toutes ses formes. Donc dire que google ne gagne de l'argent qu'avec ça est un peu fort de café.
Right ?

Ah! Mais le but de GOOG n' est pas de générer du profit ailleur que ses AdWords!
Toutes ces apps gratuites ne servent qu' à une seule chose: fidéliser les requêtes du client chez GOOG, rien d' autre!

GOOG est tout à fait conscient de leur succès et de la façon dont ils sont arrivé sur la plus haute marche du podium 'search'.
Ils savent donc très bien que, demain, 2 étudiants du MIT ou même de Stanford, voire des Chinois ou des Russes, pourraient pondre des algos supérieurs à ceux de GOOG.

Le résultat, si bien planifié, pourrait faire vasciller GOOG en quelques mois si pas quelques semaines! Exemple de MySpace qui vit à l' ombre désormais de Facebook qui lui-même sera remplacé par un autre player sans doute un jour.

Donc pour minimiser ce risque de voir l' émergence d' un moteur compétitif, GOOG fidélise à tour de bras: emails, outils divers, calendrier, apis, maps, earth, etc... Le but étant de contrôler le trafic de ces utilisateurs et s' assurer qu' ils restent bien dans la sphère GOOG au lieu d' aller voir ailleurs...
Si vous utilisez GMAIL, Wave, MAPS, vous avez un channel YouTube, Calendar est votre agenda, il y a peu de chances que vous alliez faire une requête sur Bing...

La beauté évidement est d' arriver à conjuguer ces applications avec des sources de revenus malgré tout(pubs adwords avec les emails etc...).

Donc dire que GOOG n' arrive pas à monétiser le reste, en fait, c' est pas du tout le but...

Par contre, les nuages s' amoncellent et leur position dominante va de plus en plus être remise en cause, que ce soit par Washington ou par Bruxelles.

Assez d'accord avec Laurent.
Google a aussi réussi à ré-inventer le business: des services free of charge et accessible par tout le monde d'où augmentation de l'usage qui est monétisé aujourd'hui uniquement (97%) par la pub.
cf ici une très bonne infographie sur Google: http://ow.ly/1dA3e

Pour revenir à l'utilisation du cash, je pense qu'Apple va savoir tout d'abord rentabiliser l'investissement réalisé sur Quattro.
Je les vois bien imposer aux éditeurs qui veulent monétiser leur application de géolocalisation (12,B$ prédit par Juniper en 2014) de passer exclusivement par la plateforme Quattro.

Pour le reste, opérateur LTE c'est faisable mais ça annoncerait un gros virage.
Pourquoi pas du broadcasting TV sachant qu'ils ont des velléités et des brevets sur la Web-enabled TV

C'est vrai que là on commençait à s'éloigner de la question du post, que va/peut faire Apple de ses dizaines de milliards !

Si on veut comparer Apple à Google, je vois qu'il n'y a qu'UN business Adwords, très rentable, alors qu'Apple à 3 business différents, tous très rentables !

Dis moi Michel, c'est moi ou tu as édité ton article ? C'est juste que je suis passé hier, j'avais lu ton article et là, je repasse et il me semble bien plus complet.

Pour revenir au sujet Apple, il est certain qu'ils ont une sacré force de frappe. Par contre, de là à se lancer en tant qu'opérateur, ne s'éloigneraient-ils pas trop de leur coeur de métier ?
Avec l'explosion de la géolocalisation, tout le monde veut obtenir sa part du gâteau, et je pense qu'Apple ne souhaite pas louper cette occasion. Let's Wait & See !

J'ai posté les 1ers éléments de l'article à 1h20 du mat...j'étais crevé...je l'ai laissé en l'état largement non finalisé, je l'ai repris ce matin à 7h en me levant...puis finalisé sur le coup de 8h30 en arrivant au bureau.

Donc tout dépend l'heure à laquelle tu l'as lu, mais en effet il a évolué entre 1h30 et 8h30 !

Jobs dit souvent qu'Apple est une "software company", que c'est ce qu'ils aiment et ce qu'ils font le mieux.
On l'a souvent vu citer Alan Kay : "People who are really serious about software should make their own hardware." Ceci, ajouté à l'intégration du A4 dans l'iPad et au rachat de PA Semi nous donnerait-il une piste ?
Je pense aussi que ce serait une erreur de ne pas concevoir un AppStore pour Mac, cela devrait donc arriver dans les mois à venir... Quand au reste, seul Jobs sait ;)

Salut Thomas,

Welcome to this blog !

Il dit surtout, je t'assure, "we are a product company" !

Dans les faits, ils ont surtout le chic pour élaborer des produits à l'intégration hard-soft parfaite !

D'accord avec Thomas sur le hardware. Apple sera de plus en plus implique dans la fabrication des composants ce qui nécessite des investissements importants

Sinon dans les pistes de diversification :
1) le lancement de services de streaming de qualité pour la musique (le rachat de lala) et surtout pour les films. Il n'existe rien de décent dans ces domaines.
2) le developpement de la librairie en ligne avec l'ipad qui prendra du temps et risque d'être couteuse
3) le developpement de mobile.me. Le service reste dans l'ombre alors que sur le papier le service rendu est intéressant. Et là pour pousser ce service, il faudra du cash (ne serait-ce que pour construire les data centers)

je ne crois pas en revanche a Apple opérateur téléphonique. Les places sont déjà prises.

Et pourquoi pas un achat dans les réseaux sociaux?
Ça pourrait leur permettre de faire le lien entre tous leurs business, et surtout, entre tous les produits et leurs utilisateurs.
Avec 50M$, ils achètent qui ils veulent dans ce domaine.

Sur l'idée que Apple tente une incursion dans le monde opérateur...je pense que c'est une excellente idée qui pourrait s'illustrer très simplement en tous cas sur le marché français :
- Dans 2 ans, il y a globalement plus de 5M d'Iphone en parc...
- Apple possède l'adresse email, l'adresse postale et la capacité à facturer les 5M de clients vu plus haut, et leur confiance...
- En fonction de la situation concurrentielle entre opérateurs, Apple trouvera bien qqn pour l'héberger comme MVNO (Bouygues fragilisé par l'arrivée de Free ?, ou Free qui n'aurait pas le succès escompté ?)
=> En quelques mois, Apple peut donc devenir très facilement MVNO et avec des offres du type "le nouvel Iphone en Kdo de bienvenue", ou votre forfait existant à l'identique mais 10% moins cher.... et récupérer en peu de temps l'immense majorité des clients haute valeur des opérateurs existants.
C'est ce que je ferais à leur place, ils ont tous les assets (hard, soft, facturation client, relation client, sav, image de marque...), il y a peu de risques.

Un autre eco-systeme soft/hard où Apple pourrait faire des miracles (sous reserves d'investissement...enormes!) ne se trouverait-il pas du coté des "Gamerz"...?

Et Apple ne pourrait-il pas, avec sa capacité à développer des produits fiables, design, performants avoir une vraie valeur ajoutée la dedans ? En développant des jeux, mais pas seulement, en entrant aussi sur le marché des consoles "de salon" pour les joueurs "hors pc"...

Sans croissance externe, mais plutot en créant "from scratch" et en brulant qqls Mds dedans pour mettre sur pied un studio 3D de Gaming (home, mais aussi et surtout mobile) digne de ce nom, intégrant les derniers raffinement (tactile/Touchless Interface)...

Gaming sans jeu en "hardware" mais vendus en ligne, via iStores (parce qu'iTunes devient reducteur), grace à une ferme de stockage gigantesque (et couteuse aussi)... Et console (de salon) potentiellement "creuse" aussi, mais avec un "computing distant" fidélisant fortement par abonnement (il existe deja une start up en ce sens de mémoire)

Un business qui ferait le lien entre l'ancien (Steve Jobs pré 90's), l'existant (Apps, iTunes mais aussi iPhone et iPad pr une version light des jeux achetés) et le futur: une console externe mais lié à un ordi Apple (pour utiliser ses ressources de computing) ou à un système de "distant computing" pour fidéliser le client avec des abo long term à leur service à distance...

Idée "rough" désolé, mais qui peut faire sens je crois...?

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories