My Photo

July 2022

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Lecteurs : Qui Vous Etes ! | Main | Je Reprends mon Bâton de Pélerin...Pédagogique ! »

September 01, 2010

Comments

Michel,
C'est certain, Steeve a mieux trouvé sa voie sur le B2C. Mais n'oublions pas qu'au cœur d'iOS et de MacOSX - qui rendent possibles les produits Apple - on retrouve de très grandes parties des composants logiciels datant de NeXT. Ces 12 ans auront donc été finalement très profitables pour Apple.
Belle clairvoyance que de savoir changer de cap sans jeter le bébé avec l'eau du bain !

Chaque projet n'est pas forcément créateur de valeur, et s'il l'est ça peut malgré tout l'être à un niveau insuffisant.

Enfin si le potentiel est présent encore faut-il que le porteur de projet ait les capacités et les compétences. The right man at the right place.

Et c'est pour ça, il me semble, qu'il faut que l'entrepreneur profite de ses échecs, en tire des leçons et rebondisse car plus qu'une inaptitude à l'entrepreneuriat ce peut être juste, pas le bon projet pour lui, au regard de ses qualités-capacités-compétences (si marché il y avait).

Jobs en est le parfait exemple.

J'allais répondre la même chose que Raynaud. The right man at the right place, c'est tout à fait ça. On ne vend pas de la même façon au B2B qu'au B2C.

@Pierre-Loïc, s'il est certain que les techno NeXT ont joué un rôle pour Apple - de facto - il faut aussi relativiser : beaucoup de travail a du être fait après le rachat : ce n'est que 4 ans après qu'est sorti Mac OS X, et encore, la 1ère mouture n'était vraiment pas au point !

Le plus gros actif du rachat n'est clairement pas la techno, mais Steve jobs lui-même !

@Al Bundy, 1er commentaire je crois, welcome !

C'est bien exactement ce sur lequel je voulais insister dans ce post !!

Peu importe l'idée ou le secteur en fait, il faut aussi et surtout être the right man at the place and the right time !

Et comme on le voit avec l'histoire de Steve Jobs, l'impact peut être de 1 à 1000 en terme de création de valeur !

Merci ! 1er commentaire mais néanmoins lecteur assidu et aujourd'hui dans le bain de l'entrepreneuriat. Décidé à pousser les portes de la boutique "Entreprendre" après avoir passé un moment à en rêver.
Merci à toi pour ton partage.

Bonjour
dans un article récent, j'ai repris les exemples de deux figures de la silicon valley (LASSETER de Pixar et JOBS de..) qui on su s'affranchir des codes et qui ont eu le coup de gène de voir avant tout le monde ce que des changements aussi radicaux que la technologie pouvait avoir comme incidences. La clé du succès, aussi bien pour Apple que pour Disney, aura été de faire appel à un management qui puisse relever les défis face auxquels étaient confrontés les deux groupes..

http://sachakin.blogspot.com/2010/08/le-management-des-big-pharma-la.html

Bonjour Michel,

Avec toutes les annonces de la keynote d'hier as-tu réévalué l'objectif de cours pour Apple ? Avec un pre-market à +0,11% le marché ne semble pas très sensible à ces nouveautés...
J'aimerais connaître ton avis car si je suis l'heureux propriétaire d'actions Apple c'est en grande partie grâce aux recommandations lues sur ton blog. Merci.

Salut Samuel, non, rien de nature à changer la dèja forte croissance d'Apple. Les objectifs de cours de 300-350$ en 2011 sont aussi déja ambitieux...

Les changements iPod s'inscrivent dans la logique et l'habitude de début septembre.

Il y a que l'iTV dont la définition et le prix changent fortement qui devrait aider Apple à prendre plus de place dans le salon, mais il y a encore pas mal de freins. Ceci étant, streamer des photos ou des videos YouTube depuis son iPad sur la télé, je trouve que c'est top.

Bonjour à tous, un article qui j'en suis sur va déclencher beaucoup de commentaires :)

Je suis vraiment d'accord avec Pierre-Loic sur la base qui a permis aujourd'hui l'avance produits d'Apple. En outre, le rachat de NeXT n'était pas si miraculeux que cela, il était mérité ! Apple était en perte de vitesse, les produits n'étaient plus sexys (des clones autorisés par Apple étaient sur le marché), et Apple avait besoin de repartir sur de nouvelles bases, hésitant entre Be de JL Gassée de NeXT de Steve Jobs. Ces deux sociétés, Be et NeXT, avaient eu la vision, le courage, et le cash nécessaires pour faire un travail de fond afin de créer un OS moderne qui ne soit ni Windows, ni ce qu'était MacOS à l'époque, ni Linux. Et NeXT était déjà exceptionnel en termes d'interface, de beauté, et d'ergonomie.

Tout cela n'enlève bien sur rien au génie produit de Steve Jobs, mais c'est à mon avis la même vision qui lui a fait faire ce qu'il a fait chez NeXT et chez Apple ! Chez Apple il avait juste plus de levier car la marque, le CA, la distribution, étaient déjà là

Salut Guillaume, good to see you here !

Je crois qu'on est bien d'accord sur le fond, mais son talent mis chez NeXT n'a crée, durant la même période, que le 1/1000ième de ce qui a été crée chez Apple...

Mais dans ton dernier point, je ne suis pas totalement d'accord : quand il est revenu, le CA était maigrichon (5Mds$) et la distribution très mal foutue, il n'y a avait d'ailleurs pas les Apple Stores évidemment.

Le point est surtout que son génie produit est évidemment bien mieux et plus utilisé dans une société dont la vocation est de vendre des produits aux consommateurs, que dans une société qui était devenue une fournisseur de soft (NeXT avait arrêté le hardware depuis plusieurs années). Même si en effet le soft était de très bonne qualité puisqu'il a servi de base à Mac OS X.

Quand je voulais dire miraculeux, c'était pour NeXT, car en effet Apple s'était fourvoyé avec le projet Copland qui n'allait nulle part. NeXT a eu la chance d'être là avec le produit/la techno qu'il fallait au bon moment.

re, pour préciser, quand je dis "fourvoyer", cela ne met pas en cause la qualité du travail chez NeXT, mais essentiellement le fait que son talent unique n'a été mis là où il avait le plus de levier.

Encore un basique de entrepreneuriat trouver ses forces et insister dessus au maximum.

Trouvez ce pour quoi vous êtes naturellement doué en créant de la valeur...

Cet exemple avec Steven Jobs est très parlant. No need to argue : Les chiffres parlent d'eux même.

Indeed Cedric, un vrai basique de l'entreprenariat, c'est exactement ce que je voulais illustrer avec l'exemple Steve Jobs qui m'a sauté aux yeux hier en le voyant (pour la nième fois) faire un keynote

Regardez le trend des ventes de l' iPod et de l'iPhone depuis Juin 2003 (démarrage à 0).. assez époustouflant je dois dire

http://www.businessinsider.com/chart-of-the-day-the-rise-and-fall-of-apples-ipod-2010-9

@cedric @michel : merci de me conforter dans la réflexion que je suis justement en train de mener... en plus des données du marché, ce pour quoi on se sent fait est pour moi est un facteur essentiel et différenciant vs concurrence, si on se connait bien, qui peut même conduire à modifier complètement son projet de départ !

@Zanskar, oui, ce pour quoi on est fait et on est très bon doit en fait être la réflexion première et préliminaire.

Aucun souci à se faire pour le stock AAPL: les analystes de Piper Jaffray ont mis en évidence que le cours progressait en moyenne de +12% au cours des 5 dernières années (si on ne prend pas en compte 2008). La perf moyenne au T4 ressort même à +22% sur les 5dernières années (hors 2008).

Pour cette année, le newsflow sur AAPL semble des plus intéressants. Piper Jaffray évoque les catalyseurs suivants:

-New iPod touch
-Lower-cost iOS-based Apple TV
-99-cent TV show rentals
-Cloud-based iTunes service

Extrait de "Apple's 12% September bump" , 25/08/2010
http://tech.fortune.cnn.com/2010/08/25/apples-12-september-bump/

J'aime ce post Michel car il est marquant avec le 1 à 1000 que tu cites (t'as bien vérifié ?).

Microsoft semble être l'opposé : très talentueux pour le B2B, mais dès qu'ils se mettent à faire du Zune ou du Qin pour le consommateur, c'est à mourir de rire tellement ils sont à côté de la plaque

Excellent post, Michel. Très vrai !

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories