My Photo

July 2020

Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Categories

Blog powered by Typepad

Google

« Petit Point sur l'Accélérateur® ! | Main | Connaissez-vous Fundme.fr, l'Annuaire des Meilleures Start-Up qui Cherchent des Fonds ?! ? »

October 10, 2012

Comments

C'est en effet une étape importante. Il reste deux choses qui me gênent un peu:
- le terme "pigeons" est un excellent coup marketing, qui a permis de faire décoller le mouvement, mais je ne suis pas certain qu'une caricature soit un excellent point de départ pour dialoguer sereinement avec les pouvoirs publics et convaincre le grand public de façon sereine
- le mouvement est tellement collectif et protéiforme que les portes paroles auront toutes les peines du monde à éviter la pollution du message par des gens qui sont récupérés politiquement, entrainés par la masse, ou trop peu informés pour avoir un avis raisonnable sur le sujet

Cher Monsieur De Guilhermier,

Vos publications sont souvent de très grande qualité, j'ai plaisir à vous lire et j'y apprends aussi beaucoup.

Vous êtes un modèle d'entrepreneur tout à fait exceptionnel, votre vision est unique.

Mais en France, voici ce qu'il advient des entrepreneurs :

http://www.temoignagefiscal.com/

Faut-il en politique, ignorer l'illégitimité du régime Républicain, la restauration du Droit coutumier, les tribunaux administratifs d'exception, l'épée de Damoclès des lois fiscales inapplicables, l'intérêt du régime à accroitre le nombre de ceux qui lui sont dépendants pour s'assurer la réélection de ses leaders, l'illégalité de l'Union Européenne etc., pour condamner même, le droit à l'anonymat ?

Comment un entrepreneur aussi brillant que vous, cher Monsieur De Guilhermier, peut-il soutenir avec autant de candeur, le régime Républicain ou la présidence Obama ?

Comment peut-on croire que, "de la pédagogie", puisse avoir une quelconque prise sur les évènements, sans qu'un changement de Régime ne vienne au préalable donner prise à cette même pédagogie ?

Comment demeurer aveugle à la forme de démocratie semi directe que propose l'économie de la connaissance, son aboutissement ?

Vos qualités vous obligent à créer de la valeur, même sous la République, la nation vous en est reconnaissante, mais tous, indépendamment de leurs contributions et talents, ne sont pas indemnes de la République.

Bon...
Je ne suis pas sûr du tout de vraiment comprendre, vous êtes certain de ne pas un peu tout mélanger là !?

Pour revenir au sujet, comme pour tout mouvement protestataire, on peut être d'accord ou pas avec le mouvement des pigeons, craindre des dérives, des incohérences ou de la récupération, critiquer le mode d'action, contredire les positions mais il y a plus important que tout ça.

Des gens qui ne sont en très grande majorité pas syndicalistes professionnels, pas militants politiques, pas agitateurs, pas revendicateurs, ... eh bien ces gens se sont levés et ont dit : "stop, ça suffit!". C'est bien ça qui est le plus marquant aujourd'hui.

Je souhaite vivement qu'ils obtiennent le Graal de la fiscalité, c'est à dire : la simplicité.

Au delà de la juste contribution, un impôt simple comme une flat tax est plus facile à payer, plus facile à collecter et à contrôler, plus facile à accepter et à comprendre et donc au final plus rentable.
Malheureusement, on a tellement l'habitude du contraire en France...

Michel,

Ce mouvement d'opinion des entrepreneurs est une réaction un peu "corporatiste".

En France, à chaque fois que le gouvernement veut changer quelque chose, la corporation (taxis, restaurateurs, buralistes, enseignants....) s'indigne et explique (avec bcp de sincérité d'ailleurs) que la nouvelle loi est injuste , qu'elle va détruire des emplois et avoir des effets néfastes sur la croissance.

Le problème, c'est que notre pays est très endetté et que cette dette, nous ne voulons pas la transmettre à nos arrières petits enfants (pour les enfants et petits enfants, c'est déjà trop tard).

Il faudrait , à chaque fois qu'on critique une mesure, faire l'effort d'en proposer une autre , très concrète (pas simplement "réduire le train de vie de l'état") qui permette de réduire les dépenses ou augmenter les recettes.

Qu'en penses tu ?

Alain

Cher Michel,

C'est une crise de régime, pas de fiscalité.

Salut Alain,

Oui, je suis d'accord sur la forme, ce pourquoi j'avais initialement pris ma réserve avec le mouvement : ça criait dans tous les sens, de façon excessive, ça présentait les choses de façon carricaturale.

Or, il faut TOUS faire des efforts, mais sans casser l'eco-systeme fragile aujourd'hui des start-up, et il faut donc contre-proposer de façon concrète.

je pense que Jean David est l'homme qu'il nous fait pour cela. Il connait parfaitement le fonctionnement de la net économie, et est mesuré et constructif.

@Alexandre,

La fiscalité est TOUJOURS le reflet d'un probleme de régime et de société, par définition même.

La fiscalité reflète un état d'esprit, une culture, un régime...

Message pour @Pigeonneau : la diffamation n'est pas de mise ici. Révisez vos sources, évitez de dire n'importe quoi.

Tellement facile, lâche et minable de se cacher derrière un écran et vouloir donner des leçons en restant anonyme...

L'histoire est pourtant aussi simple que claire : Inspirational Stores a décidé volontairement d'arrêter ses contrats avec Ladurée, Kaspia, et toute la délégation eCommerce de façon générale (avec GB Express) pour être aujourd'hui le n°1 de la distribution d'article de moto sur Internet, et rentable, ce grâce à 2 rachats/fusions coup sur coup.

Et nous nous félicitons tous de ce pivot radical : fondateurs comme fonds d'investissement, allez demander à Atlas Ventures et OTC ce qu'ils en pensent.


Vous dites, "il faut TOUS faire des efforts".

Pourquoi ?

The comments to this entry are closed.

Twitter Michel de Guilhermier

Twitter Day One Entrepreneurs & Partners

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Categories